Eurosport

Nadal toujours solide

Nadal toujours solide
Par Eurosport

Le 30/05/2010 à 23:42Mis à jour Le 31/05/2010 à 19:09

Rafael Nadal continue d'avancer sans trop trembler à Roland-Garros. L'Espagnol a écarté le Brésilien Thomaz Bellucci lundi en huitièmes de finale (6-2, 7-5, 6-4). C'est la 200e victoire de sa carrière sur terre battue. Il affrontera Nicolas Almagro au prochain tour. Djokovic jouera Melzer.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - 8e de finale messieurs

Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Thomaz Bellucci (BRE/N.24) 6-2, 7-5, 6-4

Rafael Nadal a retrouvé le chemin des quarts de finale à Roland-Garros en battant le Brésilien Thomaz Bellucci pour la 200e victoire de sa carrière sur terre battue. Un an après sa défaite à sensation face à Robin Soderling en huitièmes de finale, le N.2 mondial n'a cette fois pas tremblé, même si son adversaire, un gaucher comme lui, l'a longtemps taquiné sur son service. Spécialiste de la terre battue, Bellucci, 29e joueur mondial, s'est procuré neuf balles de break et en a converti quatre. Mais il a été lui-même trop tendre sur son engagement pour espérer mieux qu'une honnête résistance.

Même s'il n'a toujours pas perdu de set, Nadal s'est montré soulagé après la balle de match, avant de rencontrer un autre Espagnol, Fernando Verdasco ou Nicolas Almagro. Ce sera son quatorzième quart de finale sur les seize derniers tournois du Grand Chelem. "Je savais que ce match allait être difficile, il était important pour moi car c'était le premier spécialiste de terre battue que je rencontrais dans le tournoi et en plus c'est un gaucher", a-t-il commenté. Une 200e victoire sur terre battue est loin de constituer un record (Guillermo Vilas est N.1 avec 631 succès) et Nadal n'est que le 40e sur la liste. Mais son pourcentage de victoires est imbattable puisqu'il n'a perdu que 16 matches sur la surface de toute sa carrière. Ce chiffre proprement exceptionnel lui a permis de remporter 28 titres sur terre battue, dont quatre Roland-Garros, qu'il espère reconquérir cette année.

Nicolas Almagro (ESP/N.19) bat Fernando Verdasco (ESP/N.7) 6-1, 4-6, 6-1, 6-4

Nicolas Almagro a remporté la primaire 100% espagnole face à Fernando Verdasco pour gagner le droit d'affronter son champion national Rafael Nadal en quarts de finale mercredi. Ce sera forcément compliqué pour le joueur de Murcie qui n'a encore jamais battu Nadal en six rencontres et qui avait pris une véritable leçon (trois fois 6-1) face au Majorquin il y a deux ans à Roland-Garros, déjà en quarts. Pour se donner du courage, Almagro pourra se rappeler qu'il est, avec le Letton Ernests Gulbis, l'un des deux joueurs à avoir pris un set au N.2 mondial cette année sur terre battue, en demi-finale à Madrid (4-6, 6-2, 6-2). Souvent trahi par son irrégularité et ses nerfs, Almagro, 21e mondial, est sur une trajectoire ascendante à Paris où, après un premier tour en cinq sets face au Néerlandais Robin Haase, il a largement dominé tous ses adversaires. Verdasco, N.9 mondial, a lui payé ses efforts réalisés depuis le début de la quinzaine et même de la saison sur terre battue. Il avait dû s'arracher pour battre Philipp Kohlschreiber en cinq sets au tour précédent, malgré un ongle cassé.

Novak Djokovic (SRB/N.3) bat Robby Ginepri (EU) 6-4, 2-6, 6-1, 6-2

Novak Djokovic s'est qualifié sans convaincre pour les quarts de finale. Après son élimination au troisième tour l'année dernière, le N.3 mondial s'est réconcilié avec un tournoi où il fut déjà deux fois demi-finaliste en 2007 et 2008. Mais il a laissé lundi une impression très mitigée face au 98e mondial dans un match où il a paru essoufflé et sans jus. Il a notamment connu un gros trou d'air au deuxième set où, complètement lymphatique, il a laissé défiler les points face à un adversaire à qui il n'avait abandonné que trois jeux lors de leur précédent match à Paris, en 2005. "J'ai encore connu des hauts et des bas et, comme depuis le début du tournoi, c'est dans le deuxième set. Mais je m'en suis sorti et c'est tout ce qui compte", a commenté Djokovic qui avait déjà lâché la deuxième manche face à Korolev au premier tour et contre Hanescu au troisième.

Jurgen Melzer (AUT/N.22) bat Teimuraz Gabashvili (RUS) 7-6 (8/6), 4-6, 6-1, 6-4

0
0