Eurosport

Söderling douche Federer

Söderling douche Federer
Par Eurosport

Le 31/05/2010 à 20:01Mis à jour Le 01/06/2010 à 23:23

Un an après son exploit face à Rafael Nadal, Robin Söderling a brutalement stoppé Roger Federer, tenant du titre, en quart à Roland-Garros (3-6, 6-3, 7-5, 6-4). Le Suisse ne disputera pas sa 24e demi-finale en Grand Chelem consécutive. Il pourrait ne plus être N.1 mondial à la fin du tournoi.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

ROLAND-GARROS - Quarts de finale

Robin Soderling (SUE, 5) bat Roger Federer (SUI, 1) 3-6, 6-3, 7-5, 6-4
Prochain adversaire : Berdych.

Avec un temps pareil, Roger Federer a fini par s'enrhumer. Non, le numéro 1 mondial n'a pas perdu son titre à Roland-Garros à cause de la pluie qui a interrompu son quart de finale deux fois et douché continuellement le court. Ce sont les coups amples et puissants de Robin Söderling qui ont refroidi le Suisse peu habitué à prendre tant de courants d'air avant les demi-finales. Pour la première fois depuis Roland-Garros 2004, Federer vient de perdre avant le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem (soit 23 demi-finales consécutives).

Un an après son formidable parcours à Paris, Robin Söderling a donc refait trembler la terre humide de Roland-Garros. L'an passé, il avait battu Rafael Nadal en huitième avant de s'incliner en finale devant... Federer. Cette fois, il peut envisager une nouvelle finale, cette fois-ci face à Nadal. De sa revanche prise sur le Suisse ce mardi, il faut retenir la froide exécution, en parfait harmonie avec la météo. Le Suédois a fait un match plein, total, se montrant aussi puissant dans ses frappes côté coup droit et côté revers.

23 demi-finales de suite, série terminée

Fort d'une stratégie qui rappelait globalement celle de Juan Martin Del Potro l'an passé en demi-finale (défaite devant Federer après avoir mené deux sets à un), mais avec une touche technique largement supérieure au filet, Robin a progressivement étouffé le tennis de Federer, parfois condamné à défendre loin de sa ligne. Avec 60% de premières balles, Federer a manqué de marge de sécurité. Dans la troisième manche, à 5-4, il obtient une balle de set sur service adverse. Ce sera la dernière fois qu'il aura la possibilité de mettre la main sur le match. Ensuite, la pluie et Söderling ont tout nettoyé. Federer a perdu le set après une pause de 1h10, et il s'est fait débreaké alors qu'il mènait 2-0 dans le quatrième.

Cet échec risque de coûter au Suisse sa première place mondiale. Il sera en effet détrôné par Rafael Nadal dès lundi si l'Espagnol remporte son cinquième Roland-Garros. Federer perdra aussi l'occasion, au moins provisoirement, de battre le record des semaines passées en tête du classement ATP, détenu par l'Américain Pete Sampras (286). S'il avait atteint les demi-finales, il aurait amélioré ce record dans le courant du mois de juin. Robin Söderling peut lui attendre tranquillement que le temps se réchauffe dans la capitale.

A SAVOIR : Le match a été interrompu par la pluie sur le score de 3-6, 6-3, 5-5 à 17h35, puis une seconde fois, pendant quelques minutes à peine.

Tomas Berdych (RTC, 15) bat Mikhail Youzhny (RUS, 11) 6-3, 6-1, 6-2

"Il y a beaucoup d'émotion à disputer ma première demi-finale en Grand Chelem", a déclaré un Tomas Berdych ravi. "Mais je n'ai pas trop le temps de savourer. J'ai fait un grand match aujourd'hui, surtout au vu des conditions difficiles, encore. Il pleuvait, c'était très glissant, limite dangereux. J'ai réussi à bien servir, j'en ai besoin pour dérouler mon jeu.

"En demi-finale, ça va être compliqué, il (Soderling) commence à avoir beaucoup d'expérience ici et il vient de battre Federer", s'est projeté le Tchèque. "Je l'ai battu la dernière fois qu'on s'est rencontrés, à Miami, ce qui pourrait constituer un petit avantage pour moi. Je ne sais pas si je joue le meilleur tennis de carrière, difficile à dire, j'espère que non! C'est certain que ça marche bien en ce moment. Mais je ne veux pas m'enflammer. Avant je jouais peut-être de façon un peu trop agressive. C'est mon jeu et il faut que je continue à être entreprenant. Mais je fais vraiment trop de fautes, ce n'était pas du tennis moderne, j'essaie de jouer avec davantage de contrôle et de patience."

0
0