Roland-Garros 2013 : Jo-Wilfried Tsonga a trop arrosé contre David Ferrer

Tsonga a trop arrosé
Par Eurosport

Le 07/06/2013 à 23:16Mis à jour Le 08/06/2013 à 00:29

L’analyse statistique montre que Jo-Wilfried Tsonga a commis trop de fautes directes pour espérer inquiéter un David Ferrer redoutable en défense et en retour de service.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

L’épopée de Jo-Wilfried Tsonga à Roland-Garros s’arrête là. Et c’est David Ferrer qui y a mis fin en demi-finale (6-1, 7-6, 6-2). Le Français a été très nerveux en commettant beaucoup de fautes directes, alors que son adversaire, fidèle à lui-même, a été très solide, sans être impressionnant. Si une statistique est à retenir dans cette rencontre, ce sont les 56 fautes directes du Français pour seulement 31 points gagnants sur l’ensemble de la rencontre.

Alors que, de son côté, l’Espagnol comptabilise 21 fautes directes pour 24 points gagnants. Un tennis parfaitement maîtrisé, en grand spécialiste de la terre battue. Et l’analyse d’après-match de Tsonga ne fait que confirmer ces chiffres : "David a fait très peu d’erreurs, contrairement à Roger l’autre jour. Moi je n’ai pas réussi à mettre la balle dans le court". La déclaration du Français résume, à elle seule, le match à sens unique dont il a été la victime.

Ferrer : " La clé du match a été mon retour de service "

Mais cette totale déroute peut aussi (et sûrement) s’expliquer par la qualité du tennis proposé par le numéro cinq mondial. "Il défend tellement bien que j'ai eu l'impression de devoir sortir pendant tout le match LE coup", a déclaré JWT. Au-delà d’une défense exceptionnelle, les statistiques montrent que Ferrer a été impérial en retour de service. L’Espagnol s’est procuré 17 balles de break pour six converties. Une performance à souligner face à un serveur comme Tsonga. Et Ferrer, très lucide, ne s’est pas trompé dans son analyse de la rencontre : "La clé du match a été mon retour de service. Incontestablement. Je le savais avant de disputer ce match."

Le "Pou" a été tellement en contrôle qu’il s’est même payé le luxe de marquer 77% de ses montées au filet (17/22), contre 44% pour Tsonga (7/16)… Mais on peut analyser le match sous toutes ses coutures, le résultat est là. D’ailleurs, Jo-Wilfried Tsonga est celui qui résume le mieux cette déconvenue : "Il n’y a pas 100 000 trucs à dire, hormis qu’il a été meilleur que moi aujourd’hui. Je n’ai pas fait le match que j’attendais". La déception est présente. Mais en grand champion, Tsonga saura tirer les leçons de cette défaite pour rebondir au plus vite. A ne pas en douter.

0
0