Panoramic

Roland-Garros 2013, statistiques : Nadal, monsieur 98,8%

Nadal, monsieur 98,8%
Par Eurosport

Le 08/06/2013 à 23:25Mis à jour Le 09/06/2013 à 11:32

S'il veut battre Rafael Nadal dimanche, David Ferrer devra démentir quelques chiffres parlants, voire effrayants. Il n'a par exemple jamais perdu une finale contre un joueur espagnol. Voici les dix stats à connaitre avant la finale.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

. 0 - Rafael Nadal n'a jamais perdu une finale face à un joueur espagnol. Il en a jouées 13, il les a toutes gagnées. Plus globalement, son ratio face à ses compatriotes est très largement favorable puisqu'il a gagné 94 matches sur 109 contre d'autres Espagnols. Il reste sur une série de douze victoires contre eux, son dernier échec remontant au Masters 1000 de Madrid, il y a plus d'un an, sur la terre battue bleue castillane (face à Fernando Verdasco).

. 5 - La finale n'aura aucune incidence sur le classement ATP dévoilé lundi. Celui-ci est d'ores et déjà figé. Quoi qu'il arrive, Rafael Nadal et David Ferrer échangeront leurs places à l'issue du tournoi: Rafa glissera d'un cran, de la 4e à la 5e position, Ferrer effectuant le chemin inverse. Mais en dépit de ce recul, Nadal peut voir l'avenir sereinement. Il n'aura quasiment plus un point à défendre d'ici la fin de la saison 2013. 45, en tout et pour tout, ceux de son deuxième tour à Wimbledon. Sur l'année 2013, il est numéro un, et le sera nettement s'il s'impose dimanche.

. 8 - Impossible de passer à côté de celui-ci. Nadal est devenu l'a passé le recordman des victoires à Roland-Garros avec son septième sacre. Mais un huitième titre serait historique, non pas à l'échelle du tournoi parisien, mais de l'Histoire du tennis. Jamais personne n'a réussi chez les hommes à gagner plus de sept fois un même tournoi du Grand Chelem. Ils sont sept (Sears, Renshaw, Larned, Tilden, Sampras, Federer et Nadal) à avoir gagné sept fois une des quatre levées majeures. Huit, ce serait une grande et prodigieuse première. Surtout à seulement 27 ans et quelques jours.

Eurosport

. 42 - Si Ferrer décroche le titre à Paris, il remportera son premier titre majeur au bout de son 42e tournoi du Grand Chelem. Vendredi, il a battu le record pour une première finale majeure dans ce domaine. Mais il n'établira pas celui de la première victoire la plus tardive en termes de participations. Celui-ci restera entre les mains de Goran Ivanisevic, qui s'est imposé à Wimbledon en 2001 lors de sa 48e participation. Ferrer serait deuxième dans l'histoire derrière le croate.

. 42 - C'est peut-être la statistique la plus impressionnante de cette quinzaine. Nous l'avions déjà évoquée avant les demi-finales, mais David Ferrer l'a rendue plus significative encore. L'Espagnol a réussi 42 breaks en six matches: sept en moyenne par rencontre, soit exactement deux par set ! Il n'a jamais réussi moins de six breaks, un "minimum" qu'il a touché face à Feliciano Lopez au troisième tour et Jo-Wilfried Tsonga en demies.

. 50 - Quand Rafael Nadal s'aligne sur un tournoi du Grand Chelem, il va en finale dans 50% des cas. Il dispute à Roland-Garros le 34e majeur de sa carrière et se retrouve en finale pour la 17e fois. Sur l'ensemble d'une carrière, ce pourcentage est exceptionnellement élevé. Il faut prendre en compte notamment le fait que le Majorquin n'a joué qu'une finale sur ses huit premiers tournois du Grand Chelem, de 2003 à 2005. Sa moyenne est donc bien supérieure à 50% depuis 2006.

. 80 - Rafael Nadal va disputer le 81e match de sa carrière sur terre battue au meilleur des cinq sets. Il en a perdu... un seul. C'était bien évidemment face à Robin Söderling, en huitièmes de finale de Roland-Garros, en 2009. A Paris, le Majorquin a signé 58 victoires en 59 matches. Un bilan exceptionnel. Mais en dehors de Roland-Garros, il n'a jamais perdu sur terre dans un match en trois sets gagnants. Il faut ajouter à son total Porte d'Auteuil ses 15 victoires en autant de matches en Coupe Davis et sept autres succès dans diverses finales, à l'époque où celles-ci se jouaient en cinq sets. On arrive ainsi à un total de 80 matches gagnés pour une défaite, soit un taux de réussite de 98,8%. Sidérant.

Reuters

. 266 - Nadal va jouer dimanche sa 17e finale en Grand Chelem mais la toute première contre un compatriote. Face à face, il y aura tout simplement les deux Espagnols ayant remporté le plus de matches dans l'histoire du Grand Chelem. A eux deux, ils pèsent 266 victoires: 163 pour Nadal et 103 pour David Ferrer, qui est devenu durant ce Roland-Garros le 39e joueur à franchir le cap des 100 matches gagnés dans les tournois majeurs.

0
0