AFP

Serena Williams : "Ce serait fabuleux de remporter les quatre titres majeurs cette année"

Williams : "Ce serait fabuleux de remporter les quatre titres majeurs cette année"

Le 06/06/2015 à 22:01Mis à jour Le 06/06/2015 à 22:18

ROLAND-GARROS - Après tant de déboires durant cette quinzaine, Serena Williams ne réalise pas qu'elle a finalement remporté son 3e titre à Roland-Garros. Et que le Grand Chelem et le record de Steffi Graf ne sont finalement plus si loin.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Steffi Graf et ses 22 titres du Grand Chelem n'ont qu'à bien se tenir. Durant la quinzaine parisienne, Serena Williams est allée puiser au fond d'elle-même pour remporter son 20e trophée majeur. Si cette marque-record de l'ère Open détenue par l'Allemande a toujours été un objectif lointain pour l'Américaine, celui-ci se concrétise peu à peu depuis l'année dernière. Et après Roland-Garros, l'impossible devient de plus en plus crédible.

Depuis que Patrick Mouratoglou l'entraîne, Williams connait la période la plus faste de sa carrière avec 7 titres du Grand Chelem et une place de numéro un mondiale trustée depuis février 2013. Avec 119 semaines alignées au top du classement WTA, elle affiche désormais la troisième meilleure performance derrière sa compatriote Martina Navratilova (156) et Graf (186). En repoussant ses limites, elle a réalisé ce qu'elle n'avait jamais fait auparavant : le doublé Open d'Australie - Roland-Garros. Signe que cette saison est celle de tous les possibles.

" C'est ça ma vie, vraiment ? Est-ce que ça se passe vraiment, maintenant ?"

"Je voulais tellement gagner cette année. Mais je n'ai pas eu le temps de réaliser, vous savez, reconnaissait la triple championne parisienne. J'étais encore en train de fêter le dix-neuvième, que je suis déjà arrivée à vingt. C'est un peu comme dans un rêve. Je me dis : 'C'est ça ma vie, vraiment ? Est-ce que ça se passe vraiment, maintenant ?' C'est spécial et bizarre ! Ce serait fabuleux de remporter les quatre cette année évidemment. Mais c'est déjà superbe d'en avoir gagné vingt."

Dans trois semaines, l'Américaine se lancera à corps perdu dans son prochain objectif: Wimbledon, avec peut-être l'occasion de réaliser encore moins ce qui lui arrive. Vu l'avance qu'elle accuse par rapport à ses adversaires, Serena Williams sait au fond d'elle-même que le titre britannique est tout à fait jouable.

" Cela reste un objectif parce que ce serait quelque chose d'immense. "

Un sixième sacre à Londres lui permettrait de réaliser, dans un premier temps, le Grand Chelem sur deux années, la cadette des soeurs Williams étant désormais détentrice des trois dernières levées du Grand Chelem. Si elle le réalise, elle serait pour la première fois de sa carrière à une étape d'un Grand Chelem que seule Steffi Graf a réalisé en 1988.

"Cela reste un objectif parce que ce serait quelque chose d'immense. Mais c'est encore loin, a tenu à nuancer Patrick Mouratoglou. Le Grand Chelem en un an, c'est la chose la plus difficile à réaliser pour un joueur de tennis. Mais elle a déjà gagné les deux premiers donc pourquoi pas?" Depuis son enchaînement entre 2002 et 2003, l'Américaine n'a jamais été en si bonne posture pour marquer un peu plus l'histoire du jeu. Mais, après 16 ans de victoires dans les plus grands tournois, ne serait-ce pas un juste retour des choses ?

0
0