Getty Images

Thiem : "Il va falloir que je trouve les réponses"

Thiem : "Il va falloir que je trouve les réponses"
Par Eurosport

Le 09/06/2017 à 23:08Mis à jour Le 09/06/2017 à 23:11

ROLAND-GARROS 2017 – Très déçu de sa performance et de sa lourde défaite (6-3, 6-4, 6-0) face à Rafael Nadal, Dominic Thiem ne s'explique pas l'ampleur de la déroute. L'Autrichien estime qu'il lui manque encore de la constance sur une quinzaine comme celle-ci pour aller au bout.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Dominic, Nadal était très fort ce vendredi. Trop fort, visiblement...

D.T. : Sur terre battue, Nadal est un joueur qui est toujours difficile à battre, quoi qu'il arrive. Je le savais. Je pense qu'aujourd'hui, il a vraiment très bien joué. Moi, de mon côté, je n'étais pas au top de ma forme. Le résultat, vous l'avez constaté comme moi.

Vous n'aviez joué qu'une seule fois sur le Chatrier, et il y a longtemps. Est-ce que ça a contribué à vous compliquer la tâche ?

D.T. : Je ne crois pas. Non vraiment, je ne crois pas du tout. C'est un changement que de jouer sur un court aussi important, mais je ne pense pas que cela ait un impact sur mon jeu ni sur le résultat du match.

Vidéo - Inarrêtable, Nadal n'a laissé que 7 jeux à Thiem : sa qualification pour la finale en vidéo

02:47

Une grosse performance contre Djokovic il y a deux jours, puis cette lourde défaite. Que vous manque-t-il ? Une forme de constance pour pouvoir enchainer dans les grands tournois ?

D.T. : Forcément, c'est décevant de ne pas avoir été capable de reproduire le même type de match. Je suis déçu, parce que je n'ai pas joué comme je peux normalement le faire. Je pense que j'ai été assez loin du compte même. Ça, c'est un premier constat. Cela me désole, évidemment. La constance, oui, c'est quelque chose qu'il va falloir que je travaille. C'est peut-être aussi une question de temps, je pense que ça peut venir avec l'expérience.

Malgré tout, une deuxième demi-finale en deux ans ici à Paris, cela reste un bilan positif, non ?

D.T. : Bien sûr, c'est très agréable d'arriver en demi-finale à nouveau. Mais je dois vous avouer que je suis déçu. Déçu, parce que je n'ai pas pu jouer mon jeu. Je ne sais pas encore pourquoi, il va falloir que je trouve les réponses. De manière générale, effectivement, j'ai fait une belle saison sur terre battue, mais malheureusement, la fin ne répond pas à mes attentes.

Maintenant, place au gazon…

D.T. : J'aime beaucoup jouer sur gazon. Ce n'est pas une période très longue, la saison sur herbe est assez courte. Je vais évidemment être à Wimbledon, c'est un tournoi qui est très différent de Roland-Garros, on peut d'ailleurs très facilement perdre contre un joueur qui est dans un bon jour, soit au niveau de son service, soit pour d'autres raisons. Ce sera donc très différent.

Avant Wimbledon, où vous verra-t-on ?

D.T. : Je vais jouer à Halle puis à Antalya avant de me rendre à Londres.

0
0