Getty Images

Djokovic avance toujours sans trembler

Djokovic avance toujours sans trembler

Le 01/06/2019 à 16:02Mis à jour Le 01/06/2019 à 17:26

ROLAND-GARROS - Après un début de match diesel, Novak Djokovic (N.1) a facilement pris la mesure du 147e joueur mondial, Salvatore Caruso, en trois manches (6-3, 6-3, 6-2) et 2h04 de jeu. Le Serbe n'a toujours pas lâché le moindre set dans cette édition 2019. En huitièmes de finale, le numéro un mondial affrontera Jan-Lennard Struff.

Novak Djokovic n’a pas forcé son talent. Le numéro 1 mondial a solidement dominé le qualifié italien Salvatore Caruso, 147e joueur mondial, en trois sets (6-3, 6-3, 6-2) et un peu plus de deux heures de jeu pour se qualifier pour les huitièmes de finale de Roland-Garros, samedi. Avec Roger Federer, il est le seul joueur à aborder la deuxième semaine à Roland-Garros sans avoir abandonné le moindre set. Le Serbe retrouvera au prochain tour, Jan-Lennard Struff, tombeur de Borna Coric (N.13).

Vidéo - Un début diesel, puis Djokovic a mis la machine en route pour finir en trombe

02:44

Il n’a pas été éblouissant, mais Novak Djokovic n’en avait pas besoin. Opposé à un adversaire qu’il ne connaissait pas, le Serbe a su accélérer quand il l’a fallu. Sur un court Philippe-Chatrier baigné de soleil et sous 30 degrés, il ne s’est pas amusé, parfois agacé par son niveau de jeu. Mais la marge du numéro 1 mondial était trop importante face au tombeur de Gilles Simon qui ne l’a jamais mis en danger.

A l'économie en première semaine

S’il a rapidement pris le service adverse, le début de match de Djokovic a été marqué par quelques ratés à l’échange. Ce déchet (32 fautes directes en tout pour 25 coups gagnants) inhabituel a été aussi provoqué par l’intensité mise dans le premier set par Caruso, authentique spécialiste de terre battue. Percutant côté coup droit notamment, l’Italien s’est même procuré quatre balles de break qu’il n’a toutefois pas su convertir.

Djokovic n’a d’ailleurs pas concédé le moindre break dans la partie, bien aidé par la qualité de sa première balle (69 % dans le court, 84 % de réussite derrière, 8 aces et aucune double faute). Après avoir remporté la manche inaugurale, il a géré la suite des opérations à sa main, sous une casquette plus que bienvenue pour ce premier jour très chaud de la quinzaine. Il a ainsi réalisé deux nouveaux breaks dans chacun des deuxième et troisième actes pour l’emporter.

En trois tours, Novak Djokovic n’aura donc passé que 5h13 sur les courts de la Porte d’Auteuil, soit quelques minutes de moins que Roger Federer. Le numéro 1 mondial ne pouvait pas rêver d’une première semaine plus économe sur le plan énergétique. De quoi aborder la suite avec confiance et sérénité, la première partie de sa mission "Djoko Slam, deuxième édition" a été idéalement accomplie.

Novak Djokovic of Serbia celebrates victory during his mens singles third round match against Salvatore Caruso of Italy

Novak Djokovic of Serbia celebrates victory during his mens singles third round match against Salvatore Caruso of ItalyGetty Images

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0