Getty Images

Karen Khachanov bat Novak Djokovic et remporte le tournoi

Khachanov a renversé la table

Le 04/11/2018 à 16:52Mis à jour Le 04/11/2018 à 18:36

Surprise à Bercy ! Le jeune Karen Khachanov s'est imposé face à Novak Djokovic (7-5, 6-4) en finale du Rolex Masters. Le Russe âgé de 22 ans décroche son premier titre en Masters 1000. Djoko, qui sera de nouveau numéro 1 mondial lundi, manque l'occasion de remporter le tournoi pour la 5e fois de sa carrière.

Karen Khachanov a dompté l'invincible. Vainqueur en deux manches de Novak Djokovic en finale du Rolex Paris Masters (7-5, 6-4) après 1h37, dimanche à Bercy, le Russe a fini en apothéose la plus belle semaine de sa carrière. Une semaine qu'il a terminée comme une balle en empochant le premier Masters 1000 d'une carrière qui en est encore à ses balbutiements et par un succès sans contestation possible face à Djokovic, pourtant invaincu depuis 22 rencontres et la mi-août.

Redevenu un ogre depuis son sacre à Wimbledon, "Djoko" a cette fois rendu les armes au lendemain de son magnifique succès face à Roger Federer. Vu le body langage du Serbe après le premier acte, les 5h12 passées en deux jours sur le court ont clairement fait leur œuvre. Il était rincé.

Ce succès, on peut le classer dans la catégorie des exploits, vu le pedigree du n°2 mondial, jamais vaincu encore en finale du Masters parisien en quatre apparitions. On peut aussi le considérer comme quelque chose de logique tant Khachanov a joué un tennis complet et qui a frôlé la perfection.

Troisième titre de l'année

Dimanche, le public de Bercy a pu s'apercevoir à quel point le Russe en avait dans la raquette, dans les jambes et dans la tête où il est apparu en mode Terminator. Il a remporté à Paris le quatrième titre de son parcours professionnel, le troisième cette année après Marseille et Moscou.

Ce sacre, le quatrième en quatre finales, va l'amener tout droit à la 11e place mondiale lundi au prochain classement ATP. Aux portes du Top 10, le natif de Moscou va rapidement sonner à la porte des ténors.

Novak Djokovic

Novak DjokovicEurosport

Khachanov rejoint Safin et Davydenko

Le tournant de cette finale a eu lieu dès le premier acte. Alors qu'il menait 3-1, 30-0, Djokovic a explosé en vol. Sur tous les plans : tennistique, physique et surtout psychologique. Deux cadeaux, un passing adverse et une dernière offrande ont offert le debreak au Russe qui a fait la bascule après un début de finale très hésitant. La suite de la rencontre a ressemblé à un chassé-croisé. Khachanov a largement haussé son rythme en fond de court, au niveau des frappes et surtout au service, son point d'appui dimanche. Djokovic, lui, a plongé et a vite compris qu'il ne pourrait pas stopper son adversaire après la perte du premier set. Le break concédé à 5-5 a achevé ses derniers espoirs. Déréglé en revers, lâché par son service et sans conviction pour frapper la balle, le "Djoker" a affiché un tout petit visage.

Pour aller chercher le plus grand titre de sa carrière, Khachanov a ensuite pris l'autoroute. Très rapidement menaçant sur l'engagement de Djokovic dans le second acte, il a fait mouche très rapidement en breakant à 1-1. Transformé en robot en fond de court, excellent en couverture de terrain et en défense, le Moscovite a tenu bon derrière son engagement jusqu'à la fin du second acte. Sa seule frayeur est survenue à 3-2, où il a été mené 0/30 et rejoint à égalité. Une suée sans lendemain. Il n'a d'ailleurs plus concédé la moindre balle de break après la perte de son service en début de match. Le rouleau-compresseur a juste eu du mal à entrer en action.

Khachanov a rejoint donc ses illustres compatriotes - Marat Safin triple vainqueur (2000, 2002, 2004) et Nikolay Davydenko (2006) - au palmarès du tournoi parisien. Bercy parle à nouveau russe. Et c'est peut-être parti pour durer.

Karen Khachanov lors du Rolex Paris Masters
0
0