Getty Images

Masters Paris-Bercy : Novak Djokovic domine Roger Federer et se qualifie pour la finale

A l'issue d'un immense combat, Djokovic a fait craquer Federer

Le 03/11/2018 à 19:48Mis à jour Le 03/11/2018 à 20:17

MASTERS PARIS-BERCY - La finale opposera Karen Khachanov à Novak Djokovic. Le Serbe s'est imposé samedi en demi-finale contre Roger Federer après un immense affrontement qui a duré un peu plus de trois heures (7-6(6), 5-7, 7-6(3)). La rencontre a été à la hauteur des attentes, les deux hommes se livrant un duel magnifique. Plus constant, le futur numéro un mondial a su garder le cap jusqu'au bout.

Novak Djokovic est insubmersible. Fortement accroché par un excellent Roger Federer, samedi, lors de la seconde demi-finale du Rolex Paris Masters, le futur N°1 mondial a signé un succès en trois manches (7-6(6), 5-7, 7-6(3) qui fera date dans sa saison et a validé son billet pour la grande finale de cette édition 2018.

Vainqueur en trois manches d'un véritable thriller de 3h01 face au Suisse, dans une salle de Bercy acquise à la cause du Bâlois, Djokovic a signé son deuxième plus beau succès de cette saison 2018. Tout beau soit-il, ce succès restera derrière sa demi-finale remportée à Wimbledon face à Rafael Nadal. Nadal, Federer, il pourra se satisfaire d'avoir joué deux monuments face à ses deux grands rivaux.

Dimanche ce sera un tout autre programme pour le quadruple vainqueur du tournoi. Opposé au Russe Karen Khachanov, auteur d'une semaine quasi parfaite à Paris, le n°2 mondial va s'avancer en grand favori pour aller conquérir un cinquième sacre et rejoindre Rafael Nadal comme le joueur le plus titré de l'histoire en Masters 1000. Pour remporter ce 33e sacre, il faudra surpasser la fatigue accumulée après cette demie au visage de finale.

ATP Paris, Novak Djokovic

ATP Paris, Novak DjokovicGetty Images

Un Djokovic très solide, Federer va regretter ce tie-break du 3e set

Le tournant de ce magnifique duel a été le jeu décisif du dernier acte. Un jeu décisif complètement raté par Roger Federer. Auteur d'un cadeau en coup droit et d'une double faute à 1-2 et 1-3, le Bâlois a offert sur un plateau le match à son adversaire. Dépité par son niveau lors de ce tie-break, Federer pourra nourrir de gros regrets. Car sa prestation sur le Central de Bercy a été sa plus aboutie depuis le mois de janvier et son sacre à l'Open d'Australie. Peut-être même sa meilleure de la saison. Elle n'a pas été parfaite car ses lacunes en retour de service l'ont souvent empêché d'être menaçant sur le service de son adversaire. Mais, dans les intentions, c'était ce qu'il fallait faire.

Libéré et plus détendu dans le deuxième acte, Federer a entamé une opération remontée finalement inachevée et qui lui laissera un petit goût amer dans la bouche. Repassé en mode attaque derrière son engagement, très inspiré pour accélérer le jeu long de ligne en revers, et enfin sécurisé par le retour de sa première balle le Suisse a récité un beau tennis et enchanté Bercy de quelques coups de patte dont il a le secret. Offensif, il a donc fait la pluie (52 fautes directes) et le beau temps (54 coups gagnants) Mais en face, il avait Djokovic. Et le Serbe a lui aussi affiché un grand niveau.

Vainqueur des deux jeux décisifs de ce duel, le futur N.1 mondial a fait preuve d'une solidité mentale absolument exceptionnelle. Frustré par son incapacité à prendre le service de Federer, alors qu'il a eu douze opportunités de le faire, Djokovic a pris son mal en patience et mis de côté tous les désagréments de cette partie où il n'avait pas les faveurs du public. Très bon au service, meilleur que Federer dans les rallyes en fond de court pendant deux manches, il a fait un vainqueur logique de ce match. Même quand il a subi la tempête, sa réaction a toujours été la bonne. Ce duel parisien va marquer.

Novak Djokovic - Maters Paris-Bercy 2018

Novak Djokovic - Maters Paris-Bercy 2018Getty Images

0
0