Getty Images

Un bon Tsonga s'offre Berrettini et dégage la voie vers le Masters à Monfils

Un bon Tsonga s'offre Berrettini et dégage la voie vers le Masters à Monfils
Par Eurosport

Le 30/10/2019 à 23:30Mis à jour Le 31/10/2019 à 00:24

ROLEX PARIS MASTERS - Jo-Wilfried Tsonga est clairement sur la bonne voie. Ce mercredi, le Manceau a tranquillement pris le dessus sur Matteo Berrettini, tête de série numéro 10, en deux petits sets pour se qualifier en 1h25 de jeu (6-4, 6-3). Le Français défiera Jan-Lennard Struff dès jeudi en 8e de finale. Au passage, il libère un peu la voie du Masters à Gaël Monfils.

Si ce n'est pas une récompense, ça y ressemble fortement. Ce mercredi, Jo-Wilfried Tsonga s'est offert l'un de ses plus beaux succès sur le circuit depuis son retour à la compétition après une longue blessure. Car le Français a livré une partition presque parfaite face à un ténor du circuit actuel, Matteo Berrettini, 9e joueur mondial et demi-finaliste à Flushing Meadows. Le tout en deux petits sets carrés et moins d'une heure et demie de jeu (6-4, 6-3). Ca vous pose la performance. Au prochain tour, il affrontera Jan-Lennard Struff mais rapproche aussi Gaël Monfils du Masters de Londres en écartant le concurrent numéro un du Français de la course.

Cette défaite de Berrettini, actuellement en position de dernier qualifié virtuel pour le Masters de fin d'année, fait les affaires de Gaël Monfils, un des rares joueurs encore en course pour le prestigieux tournoi réunissant les huit meilleurs joueurs de la saison, et qui serait désormais assuré de rallier Londres s'il atteint la finale à Bercy. Elle est aussi synonyme de qualification assurée pour le Masters pour le jeune Allemand Alexander Zverev, précisément le champion sortant. Un seul sésame reste donc à attribuer.

Vidéo - Tsonga - Berrettini : les temps forts

02:52

Tsonga a retrouvé un tennis conquérant

Mais au-delà de ces considérations comptables qui ne le concernent que peu, Jo-Wilfried Tsonga a surtout réalisé sa performance la plus accomplie de la saison. De son break d’entrée à la balle de match, le Manceau a évolué à un niveau qu’on ne lui avait plus connu depuis très longtemps, étouffant littéralement un adversaire pourtant en forme en cette fin de saison. Très à l’aise dans ses déplacements, il a pu prendre la balle extrêmement tôt et faire vaciller Berrettini, tout en percussion.

Si un jeu devait résumer la partie, ce serait assurément celui qui lui a permis de remporter la première manche. Malgré les services canons de l’Italien, Tsonga n’a jamais dévié de son plan : agressif à la relance, il a cherché le coup dur le plus rapidement possible. Et à la quatrième occasion, il a décoché un coup droit décroisé gagnant supersonique pour regagner sa chaise au petit trot sous les acclamations d’un public conquis.

Vidéo - Tsonga : "Il y a longtemps que je n'avais pas fait un match comme ça"

00:23

Berrettini KO debout

Rien ne semblait pouvoir arriver au Français ce mercredi soir, en témoigne de retour boisé court croisé qui lui a permis de se détacher en début de deuxième set (6-4, 4-2). Interdit, comme KO debout, Berrettini ne pouvait que constater les dégâts. Sans solutions, l’Italien a usé de l’amortie, parfois avec succès, pour abréger les points. Car même quand l’échange a duré, c’est le plus expérimenté des deux hommes qui s’est montré supérieur.

Extrêmement solide sur ses appuis, Tsonga n’a pas hésité à prendre des risques sur la seconde balle adverse, y compris en retour de revers long de ligne avec une grande réussite. Sa feuille de statistiques ne dit pas autre chose : 22 coups gagnants pour 8 minuscules fautes directes. En deux matches, il a décidément retrouvé la magie de Bercy.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0