Pour la première fois depuis 2002, Roger Federer termine une saison sans avoir gagné un tournoi du Grand Chelem. Et pourtant, le Suisse a eu deux balles de finale de l'US Open dans sa raquette. Mais comme l'an passé, le N.3 mondial a buté sur l'incroyable réussite de Novak Djokovic qui a réalisé deux exploits en un match. Le premier est qu'il a réussi à renverser un Federer qui menait deux sets à rien. Et pourtant, Rodgeur n'a perdu qu'une seule fois en 183 matches de Grand Chelem après avoir remporté les deux premiers sets : c'était face à Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale de Wimbledon 2011. Le deuxième exploit intervient sur les deux balles de match sauvées. Le Serbe l'a fait deux fois, au même joueur, dans le même tournoi, au même stade de la compétition, pour la 2e année consécutive... La loi des séries a fini par rattraper l'Helvète qui ne jouera pas de 7e finale à New York.
"C'est ma plus grande victoire de l'année et une des plus grandes de ma carrière, a déclaré le Serbe à peine remis de ses émotions qui ont fait du yo-yo pendant près de quatre heures de match. J'étais dans la même situation que l'an dernier. Sur les balles de match, j'ai frappé mon coup droit aussi fort que possible. C'était un pari, j'ai eu de la chance." Lui-même semblait pourtant résigné à 5-3 dans le cinquième set. Alors qu'il avait fait le plus dur en revenant à deux sets partout, la partie lui échappait clairement lorsque le Suisse s'accaparait son service sur jeu blanc à 4-3. Mené 40/15 quelques minutes plus tard, le N.1 mondial a lâché un retour désespéré, gagnant, avant de voir le N.3 rater son coup droit suivant à 40/30. Le sort du match avait fini de tourner.
En route vers le Petit Chelem
US Open
Djokovic marche à l'ombre
09/09/2011 À 00:42
A 5-5, c'était au tour de Djokovic d'avoir deux balles de break pour servir pour le match. Il en concrétisait une sur un coup droit gagnant et narguait presque une foule partie prenante pour son adversaire en mettant son doigt à l'oreille de manière significative. Servant alors pour le match, le Serbe tenait le coup psychologiquement, contrairement au Suisse deux jeux auparavant, et s'offrait deux balles de match pour terrasser Federer d'un service gagnant dès la première. Pourtant, le scénario du début de rencontre ne laissait pas présager pareil final. Nerveux, Djokovic a laissé les deux premières manches au Suisse, plus à l'aise sur ses mises en jeu que son adversaire. C'est alors que Novak s'est mis à jouer de façon plus agressive. Sans doute moins frais physiquement, Federer a levé le pied pour laisser filer un peu trop facilement les deux manches suivantes.

2011 US Open Roger Federer

Crédit: Reuters

"Je n'avais gagné qu'un seul match dans ma vie après avoir été mené de deux sets, a raconté Djokovic. Surtout face à Roger... On sait tous que quand il a le contrôle du match, il ne te le laisse pas gagner. Mais j'ai réussi à passer la vitesse supérieure et ai joué deux sets incroyables (les 3e et 4e où il n'a perdu que deux points sur 27 premières balles, NDLR). J'ai senti que c'était le moment de montrer de ce que je sais faire et ça a payé." Le Serbe a pris au passage sa revanche après sa défaite en demi-finale de Roland-Garros où Federer avait mis fin à sa série de 41 victoires d'affilée pour débuter la saison, l'empêchant d'égaler le record de John McEnroe. C'est ainsi que le N.1 mondial poursuit sa route vers le Petit Chelem en portant son bilan 2011 à 63 succès et 2 défaites.
Lundi, Djokovic a l'occasion de gagner son premier titre à Flushing Meadows, son quatrième en Grand Chelem (après l'Open d'Australie 2008 et 2011 et Wimbledon 2011). Face à Rafael Nadal, tombeur d'Andy Murray en quatre manches, il pourrait devenir le 6e homme à remporter trois des quatre tournois majeurs dans la même saison dans l'ère Open (après Rod Laver, Jimmy Connors, Mats Wilander, Federer et Nadal). Ce qui couronnait une année exceptionnelle pour un N.1 mondial maître de son corps, de ses émotions et finalement de son destin.
US Open
Murray bat Djokovic en finale (7-6, 7-5, 2-6, 3-6, 6-2)
11/09/2012 À 01:04
US Open
S. Williams gagne la finale contre Azarenka (6-2, 2-6, 7-5)
09/09/2012 À 23:16