AFP

Federer trop fort pour Tsonga

Federer trop fort pour Tsonga
Par Eurosport

Le 09/09/2011 à 06:40Mis à jour Le 09/09/2011 à 09:24

Roger Federer n'a eu besoin que de trois sets pour éliminer Jo-Wilfried Tsonga en quarts de finale de l'US Open (6-4, 6-3, 6-3). Un succès logique pour le quintuple vainqueur du tournoi malgré l'interruption 1 h40 à cause de la pluie. Le Suisse affrontera Novak Djokovic en demi-finales.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas pu confirmer. Après ses deux victoires estivales sur Roger Federer à Wimbledon et Montréal, le Français n'a pas récidivé en quarts de finale de l'US Open. Le Suisse, quintuple vainqueur du tournoi entre 2004 et 2008, a montré qu'il était toujours le plus fort en s'imposant en trois petits sets (6-4, 6-3, 6-3). Il s'est le mieux acclimaté aux conditions de jeu difficiles (le vent et la pluie) et n'a été, à aucun moment, en danger face au Tricolore un peu trop irrégulier. L'actuel n° 3 mondial retrouvera, dans le dernier carré, la tête de série n°1 Novak Djokovic pour ce qui sera la revanche de la demi-finale perdue par le Serbe à Roland-Garros.

D'entrée, l'homme aux 16 titres du Grand Chelem a montré qu'il était le patron sur le terrain en prenant le service de son adversaire dès le troisième jeu de la partie. Alors que Tsonga commençait tout juste à se mettre en jambes après ce petit retard à l'allumage, le jeu a été interrompu à cause de la pluie à 3-2 pour le Suisse. Une pause d'1h40 qui n'a pas perturbé la machine Federer, de retour sur les courts avec la même autorité sur le match. "Quand je suis revenu, je ne bougeais pas bien, a reconnu le Manceau. Je n'étais pas dans mon assiette. Je n'ai pas fait un super match. La coupure a été un peu difficile car je sentais que je commençais à rentrer dedans, à être en jambes."

Malgré quelques coups bien sentis, Tsonga a manqué de régularité et a perdu les points importants. Au contraire de Federer. Fort de son expérience des grands rendez-vous, le n°3 mondial a su hausser son niveau de jeu quand il le fallait pour faire reculer le Tricolore et prendre l'ascendant dans l'échange. "Les balles revenaient vite et longues, a constaté le Français, un brin fataliste. Il a en plus très bien retourné mon service. J'ai servi fort sur le T et il les remettait alors qu'à Wimbledon, il ne les remettait pas." Grâce à ce match plein face à un adversaire de haut niveau, Federer a confirmé être en totale possession de ses moyens et peut viser loin dans cet US Open. "Il est capable de gagner le tournoi" a même prédit Tsonga. Il lui faudra pour cela prendre sa revanche sur la monstrueuse demi-finale de l'an passée, remportée en cinq sets par le Serbe.

0
0