Reuters

Serena : "Si je vous vois dans le couloir..."

Serena : "Si je vous vois dans le couloir..."
Par Eurosport

Le 12/09/2011 à 07:54Mis à jour Le 12/09/2011 à 12:29

Le nouvel écart de conduite de Serena Williams lors de sa défaite face à Samantha Stosur (6-2, 6-3) en finale de l'US Open pourrait lui coûter cher. Encore en période probatoire depuis un incident de 2009, l'Américaine a employé un langage fleuri à l'encontre de l'arbitre de chaise.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Serena Williams avait perdu le premier set 6-2 et n'était que l'ombre de la joueuse agressive qui s'était frayé un chemin en finale sans perdre un set. Alors qu'elle faisait face à une balle de break, Williams frappa un coup droit gagnant et cria "Come On" (Allez) avant même que la balle rebondisse dans le terrain adverse. Appliquant la règle, l'arbitre de chaise Eva Asderaki la pénalisa immédiatement en donnant le point -et donc le break- à son adversaire.

Williams gagna le point suivant et se tourna vers l'arbitre pour lui dire: "N'est-ce pas vous qui m'avez "baisée" la dernière fois ? Ce n'est pas cool." Une fois qu'elle eut débreaké, sous les vivas d'une foule déchaînée, la cadette des Williams, assise sur sa chaise au changement de côté, lança des propos peu amènes envers l'arbitre: "Ne me regardez pas... Si je vous vois dans le couloir, passez votre chemin... Un avertissement pour exprimer mon opinion ? Nous sommes en Amérique... Vous êtes laide à l'intérieur... Quelle nulle..."

"Je verrai ça sur You Tube"

"Je ne me rappelle plus de ce que j'ai dit", a dit Williams plus tard en conférence de presse. C'était intense sur le court, j'étais intense et j'ai tout donné, je ne me souviens pas à quoi je faisais référence." "Je verrai ça sur You Tube, a-t-elle dit. Je ne pense pas que ce point a eu un grand impact sur le match parce qu'elle a gagné assez facilement." "En tout cas, c'est le seul bon coup que j'ai tapé de tout le match", a-t-elle rigolé.

Si Williams ne l'admet pas, elle faisait sûrement référence à la demi-finale de l'US Open 2009 contre Kim Clijsters, quand elle avait copieusement arrosé d'insultes une juge de ligne qui l'avait épinglée pour une faute de pied et qu'elle avait perdu le match sur point de pénalité, à la stupeur générale. Interrogée sur le fait de savoir si elle avait confondu les deux arbitres, la Californienne a répondu: "Je ne sais pas... Peut-être... Probablement... C'est sûr". Du Serena dans le texte.

Après ce dérapage de 2009, elle avait été mise à l'amende de 82.500 dollars par la Fédération internationale (ITF) et mise à l'épreuve pendant deux ans en Grand Chelem, avec interdiction de participation à l'US Open en cas de récidive. Selon les organisateurs, l'incident est actuellement soumis au juge-arbitre du tournoi Brian Earley qui déterminera lundi si une amende sera infligée. "Pour que ce manquement aux règles ait un impact sur la mise à l'épreuve de Serena Williams en Grand Chelem, il faut qu'il soit qualifié d'évènement majeur. Seul le comité directeur du Grand Chelem peut se prononcer."

0
0