Eurosport

Simon rate le quart

Simon rate le quart
Par Eurosport

Le 07/09/2011 à 21:30Mis à jour Le 09/09/2011 à 08:19

Malgré quelques opportunités, Gilles Simon n'a pas réussi à faire tomber John Isner qui se qualifie pour son premier quart de finale en Grand Chelem (7-6, 3-6, 7-6, 7-6). L'Américain affrontera l'Ecossais Andy Murray. Tsonga et Federer devraient s'affronter cette nuit pour une place en demi-finales.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Il n'y aura donc qu'un Français en quart de finale du dernier tournoi du Grand Chelem de la saison. Gilles Simon n'a pas réussi à rejoindre Jo-Wilfried Tsonga et faire aussi bien que l'US Open 1999, dernier Flushing Meadows en date où deux Français (Céric Pioline et Nicolas Escudé) étaient présents à ce stade de la compétition. Le Niçois, 12e mondial, a buté sur John Isner qui s'est montré plus solide dans les moments-clés du match. Simon s'en voudra certainement de quelques occasions manquées dans cette partie, mais à l'arrivée, c'est bien l'Américain qui disputera vendredi son premier quart de finale à l'US Open face à l'Ecossais Andy Murray, son tout premier en Grand Chelem.

Reuters

Simon : "C'est un match que j'aurais dû gagner"

"J'avais eu tellement d'occasions de faire la différence avant. C'est un match que j'aurais dû gagner", en a pesté le Français, conscient que son premier quart de finale à l'US Open était atteignable. "J'ai raté beaucoup trop d'occasions. En fait je m'en suis même procuré plus que je ne pensais compte tenu de la qualité de son service. J'ai le sentiment de ne pas avoir été capable de gagner quand j'en avais l'occasion. Je n'ai pas bien joué aujourd'hui, surtout côté revers. Si je gagne le premier set, je pense que je gagne en trois sets... A la fin, je sens qu'il fatigue, qu'il joue moins bien. A partir de deux sets et demi, il a commencé à servir de toutes ses forces. Maintenant je vais essayer de me remettre et d'oublier cette défaite."

Après avoir raté le coche lors de la première manche, Simon en a fait de même dans la quatrième en manquant deux balles de set à 5-4, sur le service adverse. Mais, à l'image du match, un ace et un parfait enchaînement service-volée ont permis à l'Américain de les effacer. Avec 26 coups gagnants pour seulement 6 côté français (de même que pour les aces !), Isner a assuré ses coups en ne commettant que 5 fautes directes... alors que Simon n'en accuse qu'une seule sur le document officiel de l'US Open en 3h49 de jeu. Malgré cela, le Floridien n'a pas volé cette qualification qui a scellé sa 9e victoire de suite sur le circuit, l'US restant sur une victoire à Winston Salem, tournoi gagné la semaine précédent l'US Open. A défaut d'avoir deux Français en quarts de finale, il y aura donc deux Américains, Andy Roddick ayant suivi le mouvement en battant David Ferrer.

0
0