Reuters

Wozniacki et le test ultime

Wozniacki et le test ultime
Par Eurosport

Le 09/09/2011 à 21:13Mis à jour Le 10/09/2011 à 02:54

Ce match pourrait avoir des allures de finale de l'US Open. Mais la rencontre entre Caroline Wozniacki et Serena Williams n'en sera qu'une porte d'entrée. Cette demi-finale sera surtout l'occasion idéale pour la Danoise d'affirmer que la N.1 mondiale, c'est bien elle.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

En un match, Caroline Wozniacki a l'occasion de frapper fort en domptant la joueuse qui semble indomptable : Serena Williams. Le spectacle pourrait être au rendez-vous entre la Danoise de 21 ans, actuelle N.1 à la WTA en quête de son premier titre majeur, et l'Américaine de 29 ans, qui reste la meilleure joueuse du monde -et la favorite du tournoi- malgré sa descente au classement après une cascade d'ennuis physiques et de santé entre juillet 2010 et juin 2011. La Danoise, finaliste à Flushing Meadows en 2009, a à coeur de prouver qu'elle a l'étoffe de son rang de Première dame. Et quel meilleur test que celui de Serena, trois fois sacrée à New York, détentrice de 13 titres du Grand Chelem et victorieuse de leurs deux premières entrevues en 2009 ?

Victorieuse à New Haven après un été décevant, Wozniacki s'est sortie d’une situation plus que périlleuse en huitièmes de finale face à Svetlana Kuznetsova qui avait mené d'un set et 4-1 dans le deuxième. Ce succès l'a relancée, comme le démontre sa victoire très convaincante en quart aux dépens d'Andrea Petkovic. Serena Williams, deux fois opérée du pied droit après sa victoire à Wimbledon en 2010 et victime d'une embolie pulmonaire en février qui a failli lui coûter la vie, a vite retrouvé le rythme de la compétition après son retour à Eastbourne en juin, en témoignent ses titres à Stanford et Toronto.

Au 3e tour face à la Bélarusse Victoria Azarenka (N.4), la cadette des Williams a mis les points sur les i avec un succès rapide en deux sets. "Elle est plus forte que jamais", a même clamé sa victime. Elle n'a pas encore concédé le moindre set et se montre très polie sur son adversaire: "Caroline est une joueuse très constante. Son arme principale est de ne jamais abdiquer". "Ni l’une ni l’autre n'avons beaucoup à perdre, assure Wozniacki. Nous allons produire une belle bagarre, et tout ce qui compte vraiment c’est que je donne tout ce que j’ai." En cas de revers face à Serena et de rêve de Grand Chelem encore envolé, la joviale Caroline pourrait perdre le sourire qu'elle a arboré en conférence de presse au moment d'imiter le mal de Nadal...

0
0