Reuters

US Open 2013: Roger federer éliminé par Tommy Robredo

Federer, triste sortie
Par Eurosport

Le 03/09/2013 à 02:03Mis à jour Le 03/09/2013 à 06:02

L'US Open est fini pour Roger Federer. Le Suisse a été battu en trois sets par Tommy Robredo en huitièmes de finale. Son brutal déclin se confirme.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Il n'y aura pas de quart de finale entre Roger Federer et Rafael Nadal. Il n'y en a jamais eu à New York et ça durera un an de plus. Après une première semaine solide et encourageante, le Suisse a été bouté hors de Flushing Meadows lundi soir par Tommy Robredo. Une défaite sèche, en trois sets, sans appel (7-6, 6-3, 6-3), qui vient confirmer le déclin qui parait irrémédiable de l'homme aux 17 titres en Grand Chelem.

Federer restait sur 36 quarts de finale en Grand Chelem après Roland-Garros. Un cap à présent trop éloigné pour son niveau de jeu actuel. Il n'y a rien à enlever à Tommy Robredo, solide d'un bout à l'autre du match. Il a profité des errements permanents de Federer, notamment en coup droit, mais il a fait exactement ce qu'il avait à faire pour composter son ticket pour les quarts. Une première pour lui, qui avait échoué par six fois en huitièmes à New York.

Le public abasourdi

Le Catalan s'est aussi montré beaucoup plus réaliste, convertissant 4 balles de break sur 7, contre 2 sur... 16 pour Federer. La stat clé de la rencontre, particulièrement dans les deux dernières manches. Après la perte du premier set au jeu décisif, le Bâlois n'a jamais pu réussir le moindre break malgré 12 opportunités ! Robredo, lui, a réussi deux breaks en autant de chances. Le manque de confiance actuel du quintuple vainqueur de l'US Open a été criant dans ces moments-là.

Même si, compte tenu des résultats laborieux de Federer depuis le début de l'été, cette élimination n'est pas forcément un tremblement de terre. Mais il était tout de même difficilement imaginable que Robredo puisse balayer de la sorte son illustre adversaire. Et pour cause: en dix confrontations, Federer l'avait emporté dix fois. Robredo n'avait pris que trois sets. L'Espagnol a doublé son capital en moins de 2h30. On peut donc parler d'un choc. D'ailleurs, le public du court Louis-Armstrong (court sur lequel le match a été reprogrammé en raison de la pluie) est resté quasi muet sur la balle de match, comme s'il avait du mal à interpréter ce qui venait de se produire. Mais la réalité est là: Roger Federer est aujourd'hui un joueur ordinaire. Un bon joueur, comme il y en a beaucoup.

0
0