Imago

Le titre pour Sharapova

Le titre pour Sharapova
Par Eurosport

Le 10/09/2006 à 10:00Mis à jour

A 19 ans, Maria Sharapova a remporté son deuxième titre du Grand Chelem, samedi, en finale de l'US Open. La Russe, qui s'était imposée à Wimbledon en 2004, a dominé la Belge Justine Henin-Hardenne, N.2 mondiale, en deux sets.

US OPEN - Finale dames

Maria Sharapova (RUS/N.4) bat Justine Henin-Hardenne (BEL/N.2) 6-4, 6-4

Maria Sharapova, déjà victorieuse à Wimbledon en 2004, a réussi le plus beau tournoi de de sa carrière en remportant son deuxième titre du Grand Chelem à Flushingh Meadows. Et personne n'a rien trouvé à redire à son ultime victoire lors du "Super samedi", qui avait commencé par les demi-finales masculines. Surtout pas la N°2 mondiale, Justine Henin-Hardenne, qui disputait elle-même sa quatrième finale de Grand Chelem en 2006.

"Ce deuxième titre est la cerise sur le gâteau mais il y en aura d'autres" , a commenté la longiligne russe. Car autant par le résultat que par la manière, Sharapova a convaincu sur les courts new-yorkais, où elle succède au palmarès à une autre Belge Kim Clijsters.

Hurlements et cris de joie

La deuxième manche se poursuit sur un bon rythme mais la Wallonne, qui peine à jouer long, subit de plus en plus. Elle s'accroche quand même en lâchant quelques coups. Mais même lorsque la Russe fait deux doubles fautes dans le même jeu, la Belge ne parvient à prendre le service. A 3 jeux partout, Sharapova, qui présentait un bilan défavorable de 4 défaites contre 1 victoire face à sa rivale de 24 ans, fait à nouveau le break pour conclure trois jeux plus tard, sur une balle dans le filet de la Belge.

A genoux, Sharapova remplaçe alors vite ses hurlements du match pour des cris de joie. Elle filait dans les tribunes se jeter dans les bras de son père-entraîneur. "Je l'ai trop laissé s'organiser. Elle a bien servi, bien retournée. Je ne pouvais que me battre. Mais elle était la meilleure", se lamentait la Belge, qui rate l'occasion de recupérer la place de N°1 mondiale, qu'elle n'a pas occupée depuis 2004. Les larmes pas très loin, Justine Henin-Hardenne ne pouvait que regretter cette troisième finale de Grand Chelem perdue cette année, après l'Open d'Australie et Wimbledon.

A 24 ans, elle se consolera vite en se disant qu'elle a été la première joueuse depuis la Suissesse Martina Hingis en 1997 à avoir disputé toutes les finales du Grand Chelem la même année.

0
0