Getty Images

Souffrant de la hanche, Murray n'a d'autre solution que de zapper l'US Open

Blessé, Murray n'a d'autre solution que de zapper l'US Open

Le 26/08/2017 à 21:16Mis à jour Le 26/08/2017 à 21:46

US OPEN - Toujours blessé à la hanche, Andy Murray ne disputera pas l'US Open qui débute lundi à New York. Le Britannique l'a annoncé samedi en conférence de presse. Tête de série numéro 2, il devait défier Tennys Sandgren au premier tour. Son nom s'ajoute à une longue liste d'absents prestigieux, parmis lesquels Novak Djokovic ou Stan Wawrinka.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

L'incroyable hécatombe de cet été meurtrier comme jamais. Andy Murray a annoncé samedi son forfait pour l'US Open. Le Britannique, souffrant toujours de la hanche, est contraint de renoncer au tournoi new yorkais, qui lui avait permis d'ouvrir son palmarès en Grand Chelem voilà cinq ans. "C'est encore trop douloureux pour que je puisse envisager de remporter le tournoi, or c'est bien ce que je voulais essayer de faire ici", a expliqué l'Ecossais.

C'est une nouvelle absence de marque dans ce tournoi déjà privé des deux finalistes de l'an dernier, Stan Wawrinka et Novak Djokovic, mais aussi de Kei Nishikori, finaliste 2014, ou encore de Milos Raonic. Ce sont donc désormais cinq des onze premiers du classement mondial qui manqueront à l'appel à Flushing Meadows. Andy Murray avait pourtant été vu à l'entraînement pas plus tard samedi matin et il semblait décidé au moins à tenter sa chance dans cette quinzaine. Son forfait à moins de 48 heures du coup d'envoi du tournoi est donc le signe d'une rechute.

Andy Murray

Andy MurrayGetty Images

Un bas de tableau plus ouvert que jamais

Murray n'a plus joué depuis Wimbledon, où il avait été éliminé en quarts de finale par Sam Querrey en cinq sets. Depuis, il a perdu sa place de numéro un mondial au profit de Rafael Nadal et l'US Open était une de ses dernières chances de sauver une saison 2017 assez cauchemardesque. Entre bleus à l'âme et déficit de confiance, Murray vit une année en contraste total avec la précédente, qui l'avait vu rafler Wimbledon, le titre olympique à Rio, le Masters et la première place mondiale en fin d'année.

Pas sûr d'ailleurs que cette annus horribilis se poursuivre beaucoup plus longtemps. Andy Murray pourrait en effet suivre le chemin de Djokovic, Wawrinka et Nishikori en mettant d'ores et déjà un terme à sa saison pour avoir le temps de se soigner et revenir à 100% début 2018. "Je prendrai une décision définitive pour le reste de la saison dans les prochains jours", a-t-il annoncé. Sachant que sept semaines sans compétition n'ont pas suffi à remettre sa hanche en place, il serait presque surprenant de le voir prolonger son calvaire au-delà de cette fin d'été...

Le bas du tableau se trouve désormais totalement ouvert, Rafael Nadal et Roger Federer se trouvant dans la partie supérieure. Marin Cilic, vainqueur surprise en 2014 et récent finaliste à Wimbledon, et plus encore Alexander Zverev, vainqueur du Masters 1000 de Montréal il y a quinze jours, sont les deux plus gros clients dans la course à la finale. Le jeu pourrait s'ouvrir également pour Jo-Wilfried Tsonga et Lucas Pouille, qui figuraient dans le quart de tableau de Murray. Mais les deux Français ont si peu convaincu ces derniers temps que cette opportunité en or ne sera pas simple à saisir. Ils sont en tout cas plus nombreux que jamais à pouvoir rêver en grand...

0
0