Getty Images

Del Potro met Federer au tapis

Del Potro met Federer au tapis

Le 07/09/2017 à 05:53Mis à jour Le 07/09/2017 à 07:07

US OPEN 2017 - Pour la première fois depuis plus de quatre ans, Juan Martin Del Potro est de retour dans le dernier carré d'un Grand Chelem. L'Argentin a dominé Roger Federer en quatre sets en quart de finale (7-5, 3-6, 7-6, 6-4) sur le court Arthur-Ashe et affrontera Rafael Nadal vendredi.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

C'est la rivalité maudite de l'US Open. Rafael Nadal et Roger Federer ont croisé le fer à peu près partout, mais jamais à New York. C'est encore raté. Le Suisse aurait pu retrouver son meilleur ennemi en demi-finale mais il a calé mercredi soir sur un Juan Martin Del Potro imperturbable. Vainqueur en quatre sets (7-5, 3-6, 7-6, 6-4), l'Argentin a su exploiter les largesses d'un Federer en mode intermittent du spectacle. Del Potro retrouve le dernier carré d'un majeur pour la première fois depuis Wimbledon 2013. Federer, lui, voit ses rêves de Petit chelem s'envoler et, au moins provisoirement, la première place mondiale.

Très attendues neuf ans après leur finale épique ici-même, ces retrouvailles entre le Bâlois et la Tour de Tandil n'ont pas accouché du monument espéré. Le match a eu ses bons moments, mais sans l'épaisseur ni le souffle épique des duels mémorables qui émaillent la longue histoire du Grand Chelem. Federer et Del Potro n'ont que trop rarement accordé leurs violons pour que le concert soit récital. Alors que la question du physique de l'Argentin se posait après son combat en cinq sets face à Thiem, c'est paradoxalement Federer qui est apparu en recherche constante de son rythme. Au final, il n'a jamais réussi à prendre le contrôle de ce match.

Federer a vendangé ce tie-break qui valait si cher

Il lui a glissé des doigts une première fois en fin de première manche, quand Del Potro a sauté sur sa première opportunité de break à 5-5 avant de conclure sur son service dans la foulée. Federer lui a rendu la pareille dans le deuxième acte, cette fois avec un break précoce tenu jusqu'au bout. Les deux hommes étaient à une manche partout sans que l'on puisse vraiment se prendre au jeu de ce duel encore un peu ronronnant. Il a fallu attendre la fin du troisième acte pour que la pièce gagne enfin en dramaturgie. Après un échange de break, c'est au jeu décisif que Federer et Del Potro ont dû se départager. On le pressentait, ce tie-break valait de l'or.

Roger Federer se demandera sans doute longtemps comment il a réussi à ne pas le remporter. Après les 16 premiers points, Del Potro n'avait encore jamais mené. Le Suisse a mené 3-1, puis 4-2, puis 6-4, 7-6 (après une double faute de Del Po!) et enfin 8-7, sans jamais réussir à conclure. Et ce qui devait arriver arriva : une fois devant au score, à 9-8, l'Argentin a mis à profit son unique chance pour chaparder ce jeu décisif. Un hold-up parfait, à la Spaggiari. Federer n'allait pas s'en relever.

Dans le quatrième jeu du quatrième set, le vainqueur de l'édition 2009 a porté une fois encore l'estocade. A nouveau bien aidé, il est vrai, par les cafouillages de Federer, qui a sauvé deux balles de break avant d'en offrir une troisième sur un smash complètement manqué. Ce fut la bonne et une fois ce break en poche, Juan Martin Del Potro n'a plus laissé la moindre ouverture à son adversaire. Il a conclu, comme de bien entendu, sur un dernier coup droit gagnant. Il y a huit ans, sur la route de son premier et unique triomphe majuscule, JMDP avait terrassé tour à tour Nadal puis Federer. Il devra effectuer l'enchainement inverse pour s'offrir sa deuxième finale new yorkaise. Il en est capable, l'animal.

Roger Federer et Juan Martin del Potro à l'US Open 2017.

Roger Federer et Juan Martin del Potro à l'US Open 2017.Getty Images

0
0