Getty Images

Federer - "C’est mieux que je sois sorti, Del Potro aura une meilleure chance de battre Nadal"

"C’est mieux que je sois sorti, il aura une meilleure chance de battre Rafa"

Le 07/09/2017 à 11:40Mis à jour Le 07/09/2017 à 12:00

US OPEN - Éliminé en quart de finale par Juan Martin del Potro, Roger Federer a expliqué qu'il n'était pas plus étonné que ça par sa défaite. Il savait sa forme limitée et n'était pas du tout sûr de pouvoir s'adjuger le tournoi. Pour lui, l'Argentin a davantage de chances de le faire.

Eurosport Player:

Voir sur Eurosport

Roger Federer ne jouera pas Nadal à l'US Open pour la première fois de sa carrière. Pas plus qu'il ne candidatera à un Petit Chelem en 2017. Cette double perspective avait de quoi faire saliver. L'héroïque Juan Martin del Potro a ramené tout le monde sur terre. Et selon Federer himself, ce n'est finalement pas plus mal. Non pas parce qu'à 36 ans il a appris à se réjouir de ses défaites. Mais parce qu'il a admis que ses chances d'aller au bout dans ce tournoi étaient limitées. Ce revers face à l'Argentin n'a pas surpris le Suisse. Selon lui, "Del Po" a davantage sa place en demies.

Federer s'était montré rassurant après sa victoire en trois sets face à Feliciano Lopez. Il disait alors se sentir mieux sur les plans physique et technique. Mais il a admis en conférence de presse mercredi soir qu'il n'avait jamais trouvé son meilleur tennis sur la quinzaine. Si maître de son jeu habituellement, l'actuel numéro 3 mondial craignait de ne pas pouvoir assoir sa domination.

Vidéo - Del Potro n'en finit plus de planer : les temps forts de sa victoire face à Federer

02:34

Son niveau lui a permis de mater Tiafoe, Youznhy, Lopez et Kohlschreiber parce que sa marge est grande face à ce type d'adversaire. Mais contre un Del Potro particulièrement en jambes, ça ne pouvait pas suffire. "C'est le type de match où si je rencontre un joueur performant, je perds. Je ne veux pas dire que j'étais dans un mauvais état d'esprit mais je savais que je n'étais pas dans les meilleures conditions, a expliqué Federer. Je savais que ça allait dépendre de mon adversaire et je n'aime pas ce sentiment. Ce sentiment, je l'ai eu tout le tournoi, sur tous les matches joués."

" Je n'ai jamais senti que je pouvais atteindre mon meilleur niveau"

Le contraste avec ses campagnes victorieuses cette saison en Grand Chelem s'est imposé à lui comme une évidence. "Je ne ressentais pas ça à Wimbledon ou à l'Open d'Australie. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai perdu ici : je n'étais pas assez bien dans mon esprit, mon corps et mon jeu." A l'US Open : "Je n'ai jamais senti que je pouvais atteindre mon meilleur niveau," a admis le Suisse.

Ce petit manque de rythme, de confiance et de physique liés à une préparation abrégée après son problème au dos (qui s'était en grande partie résorbé lors de ce tournoi, assure-t-il) diminuait ses chances dans un match d'une telle intensité : "J'ai essayé jusqu'à la fin. Mais c'était terrible de mettre des smashes dans le filet ou d'envoyer des volées de coup droit dans les bâches."

Difficile de ne pas faire le parallèle entre ces propos et son gros raté à la volée dans le tie-break de la troisième manche alors qu'il jouait une balle de set. A son meilleur, il n'aurait peut-être pas loupé cette énorme opportunité. Mais conscient de ne pas avoir atteint un pic de forme pour ce tournoi, Federer a forcément accumulé une certaine anxiété, décisive quand la tension d'un match monte d'un cran. "Ne pas être au mieux dans votre jeu, ça vous rend nerveux," a-t-il d'ailleurs reconnu.

Del Potro stoppt Federer im Viertelfinale

Del Potro stoppt Federer im ViertelfinaleGetty Images

" Je ne pense pas que j'avais ma place en demie "

Se savoir diminué a d'autant plus amenuisé ses regrets après le match. "Bien sûr c'est dommage mais Juan Martin le méritait plus, a sobrement reconnu le Suisse. Je ne pense pas que j'avais ma place en demie et il aura une meilleure chance de battre Rafa, pour être honnête. La manière dont je joue en ce moment, ce n'est pas assez pour prétendre remporter le tournoi. C'est mieux que je sois dehors et que quelqu'un d'autre ait la chance de faire mieux que moi."

Le rendez-vous avec Nadal, il n'y a "jamais pensé" souligne-t-il. C'est Juan Martin del Potro qui s'est offert ce match de prestige face à l'Espagnol. Federer, qui n'oublie pas le reste de sa "merveilleuse saison", n'est plus fixé que sur un objectif : se ressourcer. "Le truc c'est que j'ai besoin de repos. Je vais en avoir maintenant donc c'est une bonne nouvelle. C'est en fait ce que je pensais en sortant du court, que j'allais enfin pouvoir me reposer. Parce que je suis fatigué." Del Potro n'aura, lui, que deux jours pour retrouver de l'énergie avant de se relancer dans l'arène. Et relever un défi qu'il est le seul, avec Novak Djokovic, à avoir réussi : battre tour à tour Federer et Nadal dans un seul et même tournoi du Grand Chelem. C'était justement à l'US Open, lors de son titre en 2009.

Roger Federer of Switzerland returns a shot against Juan Martin del Potro of Argentina during their Men's Singles Quarterfinal match on Day Ten of the 2017 US Open at the USTA Billie Jean King National Tennis Center on September 6, 2017 in the Flushing n

Roger Federer of Switzerland returns a shot against Juan Martin del Potro of Argentina during their Men's Singles Quarterfinal match on Day Ten of the 2017 US Open at the USTA Billie Jean King National Tennis Center on September 6, 2017 in the Flushing nGetty Images

0
0