Getty Images

US Open - 3e tour : Kevin Anderson vient à bout de Denis Shapovalov en cinq manches

Anderson s'est mis en mode "warrior"

Le 01/09/2018 à 00:55Mis à jour Le 01/09/2018 à 02:21

US OPEN - Kevin Anderson poursuit sa route à New York. Bousculé par Denis Shapovalov, le finaliste de l'édition 2017 s'est imposé en cinq manches face au Canadien (4-6, 6-3, 6-4, 4-6, 6-4) après un marathon de 3h41. Il affrontera Dominic Thiem en huitième de finale.

Face à un Denis Shapovalov survolté, poussé par la foule du court Louis Armstrong, Kevin Anderson a tenu son rang avec flegme, vendredi au 3e tour. Finaliste de l'US Open l'an passé, le Sud-africain, tête de série N.5 du tournoi, s'est imposé en cinq sets et 3h43 de jeu (4-6, 6-3, 6-4, 4-6, 6-4), et ce malgré un début de match très compliqué.

Après la perte du premier set, Anderson a demandé un temps mort médical, se plaignant visiblement de la jambe. Le joueur de Joannesbourg en est revenu regonflé. Il a gagné les deuxième et troisième manches en profitant de ses deux seules occasions de break, virant ainsi en tête. Mais "Shapo" n'avait pas dit son dernier mot.

Vidéo - Cinq sets de combat, une rébellion étouffée : Anderson a eu Shapovalov à l'usure

03:00

Shapo a fait le show, Anderson a tenu la distance

Impressionnant en revers, auteur de quelques coups magnifiques − et, globalement, de plus de coups gagnants que son adversaire (59 à 31), pour un total de fautes directes moins nettement supérieur (42 à 32) − Shapovalov a fait le spectacle. En gagnant le quatrième set, la tête de série N.28 a fait se lever un public déjà acquis à sa cause. Et il y a pris un malin plaisir, haranguant les spectateurs.

Alors que lors des quatre premières manches, les opportunités de breaker avait été rares, mais toutes saisies par les deux joueurs, le cinquième set a été plus décousu, les serveurs se montrant moins dominateurs et les receveurs moins opportunistes. Le schéma du "premier qui break a gagné" a tout de même été conservé, Anderson prenant l'engagement de son jeune adversaire (19 ans contre 32) à 1-1, et résistant à ses multiples tentatives de retour (5 balles de break infructueuses, réparties en deux jeux pour Shapovalov dans ce set).

Le Sud-africain a ainsi confirmé sa capacité à briller dans les matches marathon. Une qualité qu'il avait déjà affichée lors du dernier Wimbledon. Shapovalov, lui, reviendra sans doute. Huitième de finaliste l'an dernier, il descend d'un étage cette année, mais dans un contexte qui n'incite pas à parler de déception. Pour tenir son rang né du précédent opus de l'US Open, Anderson a de son côté encore du travail. Il jouera sa place en quarts de finale face à Dominic Thiem, tombeur plus tôt dans la soirée de Taylor Fritz (3-6, 6-3, 7-6, 6-4).

Denis Shapovalov / US Open
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0