Un énorme cri de soulagement et de joie qui a résonné dans l'arène vide du court Louis-Armstrong. C'est la Caroline Garcia que l'on aime voir (et entendre). Joie légitime, car elle a signé mercredi soir un vrai petit exploit en écartant de son chemin Karolina Pliskova. La Tchèque, numéro 3 mondiale mais tête de série numéro 1 dans cet US Open en raison des absences d'Ashleigh Barty et Simona Halep, a cédé en deux sets sous les coups de boutoir de la Française (6-1, 7-6).

Un premier set de haute volée et du caractère pour conclure : les images du match XXL de Garcia

Roland-Garros
Garcia, la reconstruction
03/10/2020 À 12:12

Pendant un set et demi, ce fut même un match à sens unique. Comme dans un rêve, Caroline Garcia a survolé la première manche avant de breaker d'entrée dans la deuxième. 6-1, 4-2. Mais c'était trop beau, trop simple. Peu inspirée jusque-là, la Tchèque est peu à peu montée en puissance, avant de débreaker et d’égaliser à 4-4. "Je n'ai rien fait de mal quand elle me débreake, elle a juste fait un bon jeu, il fallait que je reste calme dans ma tête", a jugé la Lyonnaise.

Prochain défi pour Garcia : digérer et enchaîner

Malgré tout, on a pu craindre le spectre de l'effondrement pour Garcia, à l'image de Kristina Mladenovic plus tôt dans la journée. A 6-5 en faveur de Pliskova, une odeur de roussi a même commencé à flotter quand la Tchèque a obtenu deux balles de set à 15-40. Bien aidée sur la première par son adversaire, Garcia a sauvé la seconde au prix d'une grosse deuxième balle avant d'égaliser à 6-6. Dans le tie-break, qu'elle a mené d'un bout à l'autre pour finalement le survoler 7-2, elle a fini d'écœurer l'ex-numéro 1 mondiale.

C'est la première fois depuis l'Open d'Australie en janvier 2019 que Caroline Garcia franchit deux tours dans un tournoi du Grand Chelem. Et elle y a mis la manière. La semaine dernière, lors du tournoi de Cincinnati, elle avait déjà retrouvé quelques couleurs. Quand elle joue avec le relâchement qui était le sien mercredi sur le Armstrong, elle (re)devient une joueuse très dangereuse. Y compris pour le gratin, auquel elle a appartenu lorsqu'elle avait intégré le Top 5 mondial. C'est maintenant la seconde semaine qu'elle visera contre l'Américaine Jennifer Brady, elle aussi tête de série (N°28) à Flushing cette année. Prochain défi pour Garcia : digérer son exploit et enchaîner.

Garcia : "J'ai pris un plaisir fou"

Roland-Garros
Garcia forte tête
02/10/2020 À 14:55
Roland-Garros
Ostapenko retrouve ses sensations à Roland et c'est Pliskova qui en fait les frais
01/10/2020 À 10:17