Un score ne reflète pas toujours la qualité du match. C’est un bon résumé de cette seconde demi-finale de l’US Open. Dominic Thiem ne s’en plaindra pas. L’Autrichien s’est qualifié dans la nuit de vendredi à samedi pour sa quatrième finale de Grand Chelem après une victoire méthodique contre Daniil Medvedev, finaliste sortant et impressionnant de facilité pendant toute la quinzaine. Vainqueur en trois manches (6-2, 7-6, 7-6), Thiem a fait un vainqueur logique de ce très beau match. On retiendra la manière avec laquelle il a cuisiné physiquement le Russe.

Dimanche, il jouera sa première finale à Flushing Meadows contre une vieille connaissance : Alexander Zverev, revenu d’un handicap de deux manches à rien contre Pablo Carreño Busta un peu plus tôt. Thiem-Zverev, c'est une rivalité désormais ancienne et une vieille rengaine. Les deux hommes s'étaient déjà rencontrés en demi-finale du dernier Open d'Australie. Et Thiem avait pris le dessus en quatre manches, avant de perdre la finale contre Novak Djokovic. Il retentera de gagner enfin son premier Grand Chelem sur le court en ciment du Stadium Arthur-Ashe, dimanche soir, contre l'Allemand. Ce sera sa quatrième apparition en finale d'un Grand Chelem après Roland-Garros (2018, 2019) et l'Open d'Australie (2020).

Open d'Australie
Despotique Djokovic
21/02/2021 À 10:45

Thiem a été clinique

L’Autrichien n’a pas fait cavalier seul dans ce duel. Loin de là. Mais il est allé chercher la victoire en étant meilleur dans les moments importants. Toujours aussi puissante dans les échanges, la tête de série n°2 du tournoi a joué son tennis destructeur tout au long des trois sets. Avec les nombreux risques que cela a comporté au niveau des fautes (33 contre 44 pour Medvedev). Ce plan lui a permis d’aller chercher le premier set facilement, puis de revenir dans la rencontre dans les deux autres manches où il avait concédé le break lors de ses premiers jeux de service (à 0-0 dans le 2e set, et 0-1 dans le 3e).

Même en faisant la chasse au score, Thiem a trouvé une solution à tous ses problèmes. L’autre paramètre de sa victoire a été le physique. Beaucoup plus frais que Medvedev, malgré la débauche d'énergie, Thiem a très bien géré ses efforts pour piquer au bon moment. La durée du match, de près de 3h00 (2h55) en dit long sur le combat acharné qu'il y a eu. Un score trompeur, pour un succès à l'usure. Thiem a aussi utilisé une panoplie technique beaucoup plus large que son profil de cogneur ne le laisse penser. Très bon avec son slice de revers pour fixer son rival, le droitier a fait preuve d'intelligence tactique tout au long des trois sets. Attaque, défense : Thiem a presque tout bien fait.

C'était un combat acharné et féroce : comment Thiem a asphyxié Medvedev

Medvedev peut avoir des regrets

Pour Medvedev, ce match a eu de quoi lui laisser un arrière-goût amer. Le Russe s'est pourtant très bien battu. Son match a été marqué par un coup de sang en plein milieu du premier acte, à 3-2 Thiem, en raison d'un challenge qui lui a été refusé sur balle de break. Ce drôle de point lui a coûté le break, puis la première manche.

Les deux manches suivantes ont été très serrées et se sont décidées aux jeux décisifs. Lors du premier, le frappeur autrichien a dû sauver une balle de set, avant de parvenir à conclure sur un énième pilon en coup droit.

Le second tie-break, survenu après que Thiem eut réussi à débreaker pour égaliser à 5-5, a vu Medvedev craquer en commettant des fautes directes au pire moment. L'Autrichien, qui s'est fait soigner à la cheville droite au cours du 3e set, pouvait exulter. Flushing n'est plus une terre d'échec. Dimanche, sa carrière va peut-être connaître une véritable révolution. Ce premier Grand Chelem n'a jamais été aussi près.

https://i.eurosport.com/2020/09/12/2885034.jpg
Open d'Australie
Paris : Djokovic favori mais Medvedev préféré ? "82% des mises sur lui une fois l’affiche connue"
20/02/2021 À 11:39
Open d'Australie
Ce sera Medvedev pour Djokovic
19/02/2021 À 10:57