Cela va commencer à devenir la ritournelle bien connue de cet US Open. Comme lors de ses deux matches précédents contre Kei Nishikori et Jenson Brooksby, Novak Djokovic a perdu le 1er set de son quart de finale contre Matteo Berrettini, avant de survoler les trois autres et s'imposer 5-7, 6-2, 6-2, 6-3 en 3h26, ce mercredi en night-session, sur le stadium Arthur-Ashe. Le voilà ainsi en demi-finales de l'US Open où il retrouvera Alexander Zverev, l'homme qui a mis fin à ses rêves de médailles d'or olympique le mois dernier à Tokyo.
Le n°1 mondial a donc lâché son quatrième set de la quinzaine (il avait également perdu le 2e set de son 1er tour contre Holger Rune), mais il a néanmoins donné l'impression finale d'avoir sérieusement haussé le ton par rapport à ses précédentes sorties.
Indian Wells
Chouchou du Big 3, cauchemar de Sharapova et nouveau roi : Indian Wells en 5 stats
05/10/2021 À 19:16

Un 1er set long d'1h17, et puis...

Car si le combat a été extrêmement rude lors d'un 1er set long d'1h17, c'est certes parce que Berrettini a été valeureux, mais c'est surtout parce que Djokovic n'avait pas pleinement mis la machine en route de son côté. Le n°1 mondial commettait en effet à ce moment-là un wagon de fautes assez inhabituelles, probablement liées, encore et toujours, à la pression inhérente à l'histoire en marche, lui qui vise un Grand Chelem historique sur cet US Open.

C'était la "spéciale Djoko" : Un set perdu puis un gros coup d'accélérateur

Mais passé la perte de cette manche initiale, le boss a tapé du poing sur la table. Et ça a été d'une violence inouïe. Après avoir breaké dès le quatrième jeu du 3e set, il s'est envolé vers des hauteurs littéralement inaccessibles pour le commun des mortels. Le pauvre Matteo Berrettini, pour sa part dans le dur physiquement après sa débauche d'énergie initiale, s'est très vite retrouvé dans le rouge. Et même, par moments, très seul dans l'immensité du Ashe.

Djokovic "Cosmic", notamment au service et en coup droit

C'est simple : plus le match avançait, plus Djokovic déroulait un tennis quasiment parfait, notamment au service (12 aces) et en coup droit, avec lequel il a régulièrement épousseté les lignes du central new-yorkais. Il a frappé au total 44 coups gagnants, deux de plus que l'homme–marteau qui lui faisait face. On a souvent vu Djokovic dans le contrôle absolu de son sujet cette année. On l'a retrouvé cette nuit à un niveau littéralement "Cosmic". Rien ne l'a arrêté, pas même la pluie survenue pendant le 3e set, obligeant les organisateurs à fermer le toit sans arrêter le match.
"Après la perte du 1er set, j'ai réussi à évacuer la déception et à rester dans le moment, a déclaré le Serbe au micro juste après son succès. Dès le début du 2e set, j'ai élevé mon tennis à un tout autre niveau.Ce sont clairement les trois meilleurs sets que j'ai joués durant ce tournoi."
Comme à Roland-Garros et à Wimbledon, Novak Djokovic a donc battu Matteo Berrettini en quatre sets. Encore et toujours en employant la même méthode, celle d'un étau imprimant une pression de plus en plus forte sur l'adversaire, jusqu'à l'asphyxie. Mais il a surtout remis les pendules à l'heure. Car si doute il y avait, désormais, il n'y en a plus, ou plus beaucoup : le Serbe est bel et bien le grand favori de cet US Open, même si le plus dur est annoncé pour lui avec, dans un premier temps, cette demi-finale contre Alexander Zverev qui reste le dernier à l'avoir battu, lors des J. O. de Tokyo.
Mais personne, pas même l'Allemand, ni Daniil Medvedev, l'autre joueur le plus "hot" du mois d'août, et qui affrontera pour sa part Felix Auger-Aliassime dans la seconde demi-finale, n'a fait plus forte impression que Novak Djokovic cette nuit. L'histoire est en marche, et le poids de celle-ci ne semble pas l'écraser. Au contraire, plus les tours passent, plus il semble fort…
US Open
Djokovic - Medvedev : Entre le roi et la légende, il n'y a plus qu'un ambitieux dauphin
12/09/2021 À 15:22
US Open
Le parcours de Djokovic : Souvent touché, jamais coulé, "Nole" est en mission à NY
12/09/2021 À 00:13