Imago

Clément trouve une seconde jeunesse

Clément trouve une seconde jeunesse
Par Eurosport

Le 03/07/2008 à 08:00Mis à jour

Totalement hors du coup depuis le début de la saison, Arnaud Clément vit à l'âge de 30 ans une véritable résurrection à Wimbledon. Face à l'Allemand Rainer Schuettler, le Français a l'occasion de se hisser pour la 2e fois de sa carrière en demi-finale d'u

WIMBLEDON - QUARTS de FINALE MESSIEURS

Arnaud Clément (FRA) - Rainer Schuettler (ALL)
Face-à-face : 4-1 Schuettler
2008 - Open d'Australie - Dur : Schuettler 6-4 6-2 6-7 6-4
2006 - Coupe Davis - Dur : Schuettler 6-4 6-3
2003 - Lyon - Indoor : Schuettler 7-5 6-3
2002 - MS Paris - Indoor : Clément 7-5 6-3
1999 - Stuttgart - Terre battue : Schuettler 6-3 6-4

Plus encore que la présence de Marat Safin, retrouver Arnaud Clément en quart de finale de Wimbledon est la véritable cote de la troisième levée du Grand Chelem. Rien, effectivement, ne prédestinait le 17e joueur français à se hisser pour la première fois de sa carrière en quart de finale de l'épreuve londonienne. Perturbé par une blessure au pied lors de sa préparation hivernale, le 145e joueur mondial a connu jusqu'au début de la saison sur gazon une première partie d'année cauchemardesque : un seul succès pour huit défaites, jusqu'à une humiliation subie au premier tour de Roland-Garros face à Gaël Monfils. “Cette constance dans la nullité, c'est quand même une grosse performance ”, lançait alors ironiquement l'ancien numéro 10 mondial avant de reconnaître qu'il vivait “une période très difficile” et de se demander s'il “ne devrait pas penser à faire autre chose que du tennis”.

Une surface favorable

Sur une surface qui favorise son jeu de contre, Clément a su mettre en exergue ses qualités naturelles (vitesse de déplacement, retour, rage de vaincre, régularité...) pour signer un parcours inespéré à 30 ans. “Avec l'âge, Arnaud est devenu un joueur d'herbe. Le rebond plus bas lui convient mieux. Sur terre, il est gêné techniquement quand il doit frapper à hauteur d'épaule. En plus, l'herbe de Wimbledon est plus lente qu'il y a quelques années, ce qui favorise les contreurs ”, analyse l'entraîneur fédéral, Alain Solvès sur le site de 20 minutes.

Une demi-finale envisageable

En quart de finale, Arnaud Clément retrouve un autre revenant, l'Allemand Rainer Schuettler, 32 ans, 94e mondial, incapable d'aligner deux succès consécutifs cette saison avant Wimbledon. Un combat entre deux "pré-retraités" que l'Aixois aborde en pleine confiance : "Sincèrement, je me sens bien, j'ai des douleurs minimes qui ne m'empêche pas d'être à 100%. Je n'ai pas eu de match marathon, de match que j'ai fini épuisé. Tout s'est bien enchaîné ". De quoi espérer que le rêve se poursuive encore.

0
0