EFE

Nadal éclipse Federer

Nadal éclipse Federer
Par Eurosport

Le 07/07/2008 à 06:45Mis à jour

Rafael Nadal a remporté son premier Wimbledon face à Roger Federer (6-4, 6-4, 6-7, 6-7, 9-7), quintuple tenant du titre. Ce match mythique interrompu trois fois par la pluie, a duré plus de 4h40. L'Espagnol devient le troisième joueur à réussir le doublé

WIMBLEDON - FINALE MESSIEURS

Ce n'est pas sur un coin de terre battue à Manacor, c'est sur le gazon légendaire de Wimbledon que Rafael Nadal s'est étendu de tout son long ce dimanche soir. Le 5e titre en Grand Chelem de l'Espagnol, son 29e titre au total, fera date dans l'histoire du tennis : le N.2 mondial vient de battre celui qui s'était imposé cinq fois de suite sur le même court, celui qui malgré cette défaite restera encore N.1 mondial : Roger Federer. Après deux échecs en finale, Nadal vient de confirmer sa montée en puissance non seulement à Wimbledon mais au sommet de la hiérarchie ATP. Ce n'est pas la première fois que Nadal domine Federer, c'est la 12e fois en 18 rencontres, et surtout la 5e fois en finale d'un Grand Chelem.

Federer à la hauteur de son personnage

Le schéma de jeu de la finale est définitivement posé. Après ce que Boris Becker a appelé, sur la BBC, des "hésitations " au premier set, Federer s'est aperçu qu'il ne pouvait tenir la balle de Nadal en fond de court avec son simple revers. Le Suisse décide de tourner plus souvent son revers, quitte à se prendre quelques contres long de ligne, et surtout, de monter au filet. On retrouve alors la qualité de jeu de l'an passé. Malgré les volées expertes de Federer, c'est Nadal qui inscrit avec aplomb cinq jeux consécutifs pour prendre le deuxième set. Le scénario rappelle l'impuissance des trois dernières défaites du Suisse devant le Majorquin (Monte-Carlo, Hambourg et Roland-Garros).

Nadal : "C'est mon tournoi préféré. C'est un rêve "

A 7-8, 40/30 pour Nadal, il décoche un retour de revers bloqué phénoménal pour écarter une troisième balle de match. La suivante achève pourtant, dans une quasi-obscurité, sa fantastique série de victoires sur le gazon. La nuit tombe sur Federer et les larmes pleuvent sur le visage de Nadal. Vainqueur à Roland-Garros et à Wimbledon la même année, comme seuls Björn Borg et Rod Laver avaient su le faire (sans omettre son titre au Queen's, ce qui est un enchaînement inédit), l'enfant de Manacor a couronné un rêve. Il n'a que 22 ans.

LES REACTIONS A CHAUD :

. Rafael Nadal : "C'est impossible d'expliquer ce que j'ai ressenti (sur la balle de match). C'est mon tournoi préféré. C'est un rêve. Merci à tous. C'est toujours dur de jouer contre Roger, le meilleur joueur de l'histoire. Merci beaucoup Roger. Battre Roger ici après cinq participations, deux finales accrochées... Mais il est toujours le N.1, il est toujours le meilleur, il a gagné cinq fois ici. Merci au prince et à la princesse d'être venus voir ça."

. Roger Federer : "J'ai tout essayé... Rafa mérite sa victoire. C'est le pire des adversaires, sur le meilleur des courts. Cela a été une joie encore cette année. Mais je serai de retour l'année prochaine."

0
0