AFP

Bartoli détrône la reine

Bartoli détrône la reine
Par Eurosport

Le 27/06/2011 à 12:16Mis à jour Le 27/06/2011 à 22:29

Magnifique Marion Bartoli ! La Française a éliminé Serena Williams, double tenante du titre à Londres et actuelle 25e mondiale, pour se qualifier pour les quarts de finale de Wimbledon (6-3, 7-6). La 9e joueuse mondiale, finaliste en 2007, retrouvera l'Allemande Sabine Lisicki au prochain tour.

Cela faisait quatre ans qu'elle attendait cela. Depuis 2007 et une finale perdue face à Venus Williams, Marion Bartoli n'avait plus atteint les quarts de finale de Wimbledon. Pour revivre une pareille aventure dans ce tournoi qu'elle affectionne particulièrement, il fallait qu'elle passe par un nouvel exploit. La N.1 française l'a réalisé en dominant Serena Williams, la double tenante du titre et ex-N.1 mondiale. "C'est ma plus belle victoire. Même si Serena n'a pas joué depuis un an, c'est une des plus grandes championnes. C'est un rêve qui devient réalité", a-t-elle dit. "Je suis dans la forme de ma vie et je joue du grand tennis". Difficile de la contredire après une demi-finale jouée à Roland-Garros et une victoire de prestige sur l'une des joueuses référence sur gazon de ces dix dernières années.

Forte d'un succès sur le gazon d'Eastbourne quelques jours avant le début de Wimbledon, Marion Bartoli prouve que son statut d'outsider n'est pas usurpé. Sérieuse sur ses mises en jeu, la Française de 26 ans a relevé le défi Serena, ce qu'elle n'était jamais parvenu à faire dans sa carrière. En deux rencontres, toutes jouées sur dur à Miami en 2003 et à l'US Open en 2007, Bartoli n'avait même jamais réussi à prendre une manche à l'Américaine. Ce lundi après-midi, la 9e joueuse mondiale a fait donc bien mieux en ne perdant pas un set... un luxe qu'elle ne s'était pas permis aux tours précédents, remportés au forceps face à l'Espagnole Lourdes Dominguez Lino et l'Italienne Flavia Pennetta. Avec 10 aces et 80% de réussite derrière ses premières balles, son service a été l'arme fatal de cette rencontre.

"C'est ma plus belle victoire"

dpa

Malgré ses quatre titres à Wimbledon et ses 13 titres du Grand Chelem, la soeur cadette des Williams avait en face d'elle une joueuse qui voulait plus la victoire qu'elle. C'est en tout cas sa plus mauvaise performance à Wimbledon depuis sa défaite au troisième tour en 2005 contre sa compatriote Jill Craybas. Elle restait même sur trois finales entre 2008 et 2010. "Je n'ai jamais pensé perdre en venant ici, ce n'est pas mon style. Mais c'est arrivé aujourd'hui, c'est comme ça. Pour un retour après un an absence je pense que je me suis bien débrouillée. J'ai gagné quelques matches et je me suis accrochée. Vu ma condition, ce n'est pas si mal. Je ne peux que m'améliorer."

Marion Bartoli n'aura pas le temps de souffler. Au prochain tour, c'est Sabine Lisicki qui s'avance vers elle. Cette Allemande de 21 ans, actuelle 62e mondiale et déjà quart-de-finaliste il y a deux ans à Londres, est aussi de retour après des problèmes de blessure. Elle l'a prouvé en remportant le tournoi de Birmingham il y a quinze jours. Et confirmé un peu plus en éliminant au 3e tour la Chinoise Na Li, vainqueur à Roland-Garros et finaliste à l'Open d'Australie cette saison.

0
0