AFP

Isner en deux heures

Isner en deux heures
Par Eurosport

Le 21/06/2011 à 19:05Mis à jour Le 22/06/2011 à 09:24

John Isner a eu besoin de 122 minutes pour se qualifier pour le deuxième tour de Wimbledon aux dépens de Nicolas Mahut (7-6, 6-2, 7-6), dans le remake du match légendaire de la saison dernière. Cette fois, aucune interruption et une supériorité plus évidente de l'Américain sur son complice français.

John Isner a eu besoin d'environ six fois moins de temps, quatorze fois moins d'aces (113 contre 8) et trois fois moins de jours que l'an dernier pour sortir Nicolas Mahut du premier tour de Wimbledon. Très loin des 11h05 de 2010 et de l'invraisemblable 70-68 du cinquième set, les deux hommes se sont battus un peu plus de deux heures, mardi, sur l'anonyme court N.3, devant des tribunes même pas pleines à ras bord, pour le même résultat. Isner a bien eu besoin de deux tie-breaks pour l'emporter, au premier et au troisième set. Mahut eut un break d'avance au troisième (il a mené 4-2). Mais l'Américain était un ton au-dessus et a imprimé au tableau d'affichage un 7-6, 6-2, 7-6 plus net.

"Ce n'était pas facile, mais bien sûr beaucoup plus rapide que la dernière fois. J'ai pensé que si je ne finissais pas le troisième on ne terminerait peut-être pas ce soir, qu'on partait peut-être pour un deuxième jour voire un troisième, a commenté Isner à la sortie du court. Il y avait bien sûr de grandes chances que ce match ne soit pas à la hauteur de celui de l'an dernier."

Mahut : "J'ai raté mon match"

Si le match ne fut pas plus serré, c'est en partie car Mahut n'a pas soutenu la comparaison. "Je suis déçu du résultat en premier lieu, de la manière aussi, et de ma tournée sur gazon en général, a commenté le Français, qui avait gagné seulement un match à s-Hertogenbosch et au Queen's. L'événement a été crée par les gens autour. Nous aussi on attendait ce match. Je n'ai aucun regret par rapport à ça. En revanche j'ai une grosse frustration par rapport au fait que j'ai raté mon match et que je n'ai pas pu préparer ce tournoi comme il le faut à cause de mon genou. Je comprends que tout le monde ait parlé de ce match. Ce qu'on a fait l'année dernière est tout à fait exceptionnel. Mais je n'ai pas joué au niveau que j'attendais, que j'espérais. C'était complètement différent de l'année dernière."

Au dernier tie-break, Mahut n'a jamais été en position de force au point de reporter une nouvelle fois le match au lendemain. Isner a d'abord gaspillé une première balle de match en ratant une volée facile. Mais pas la deuxième face au Français, devenu son ami depuis leur partie homérique de 2010. De l'affrontement historique de la saison passée, il est resté cette poignée de main qui fut en réalité une chaleureuse accolade. Isner rencontrera au deuxième tour Nicolas Almagro, tête de série N.16, vainqueur de Jarko Nieminen au premier tour. "C'est un grand soulagement. Je suis plus frais que l'année dernière pour mon prochain match". Il doit bien avoir trente fois de courbatures

0
0