Reuters

Nadal au bord de la rupture

Nadal au bord de la rupture
Par Eurosport

Le 27/06/2011 à 12:24Mis à jour Le 28/06/2011 à 00:52

Malgré une alerte à son pied gauche, Rafael Nadal a remporté son 18e match de suite à Wimbledon face à Juan Martin Del Potro (7-6, 3-6, 7-6, 6-4). Au prochain tour, l'Espagnol et N.1 mondial affrontera l'Américain Mardy Fish, tombeur du finaliste 2010, Tomas Berdych. S'il parvient à jouer...

Rafael Nadal jouerait-il à se faire peur ? Non, le tenant du titre était "au bord de l'abandon", selon les propres dires de l'intéressé. Mais il a eu beau vaciller dans une superbe joute avec Juan Martin Del Potro, l'Espagnol est toujours debout. Le N.1 mondial, solidement accroché à son rang, a passé les huitièmes de finale de Wimbledon en battant l'Argentin en quatre sets 7-6 (8/6), 3-6, 7-6 (7/4), 6-4. Vainqueur à la tombée de la nuit de son 18e match de suite à Londres, le tenant du titre retrouvera l'Américain Mardy Fish, tête de série N.10, en quarts de finale mercredi. Mais non sans une nouvelle frayeur, physique encore une fois.

Nadal a dû sortir toute sa panoplie de parfait irréductible qui consistait à faire le dos rond sur les services de Del Potro pour profiter de la moindre petite faille au tie-break. Malgré cela, il n'a pas pu empêcher la perte du deuxième set, le premier qu'il perd depuis le début de la quinzaine. Le match a été d'une telle intensité que les deux joueurs ont dû faire appel au soigneur, Nadal pour un souci au pied gauche à la fin du premier set et l'Argentin pour une douleur à la hanche après une glissade inquiétante mais finalement sans gravité au milieu du troisième set. Au final, le Majorquin n'a réussi à prendre le service de son adversaire qu'à une seule reprise, au quatrième set, mais ce fut suffisant pour atteindre les quarts de finale.

Nadal inquiet pour son pied

EFE

Le soigneur du tournoi lui a alors posé un bandage qui a aidé Nadal à supporter la douleur. "Elle est restée pendant tout le match, surtout lorsque je prenais appui pour frapper en coup droit, mais avec le bandage ça m'a fait moins mal", a ajouté Nadal, qui a ensuite fortement condamné les cadences infernales auxquelles sont soumis les joueurs de tennis. Nadal aura la journée de mardi pour souffler et savoir de quel mal il souffre à nouveau. Mercredi, il évitera le finaliste 2010, Tomas Berdych. A sa place, Mardy Fish tentera de faire bonne figure, lui qui n'a pas battu le N.1 mondial lors de leurs cinq premières rencontres.

Alors qu'il vient de déclarer forfait pour le quart de finale de la Coupe Davis face aux Etats-Unis, du 8 au 10 juillet au Texas, Nadal s'en est ensuite pris à la Fédération internationale, coupable de ne pas aider les joueurs. "L'ITF ne veut rien entendre, rien changer, ni au calendrier, ni à la formule de la Coupe Davis. Ce n'est pas une bonne chose car souvent les meilleurs ne participent plus. A l'ITF, ils devraient voir ce qui se passe. Mais non, ils ne réfléchissent pas et se contentent d'empocher l'argent", a-t-il déploré. "Pour moi c'est difficile de ne pas défendre les couleurs de mon pays, a-t-il ajouté. Mais je ne peux pas être partout, être au top chaque semaine. Mon corps a besoin de repos. Là j'ai mal au pied, il y a quelques jours, c'était le genou, c'est trop ! Ce n'est plus possible, je n'ai plus 18 ans. Mais l'ITF s'en moque." La couronne de N.1 mondial semble de plus en plus lourde à porter.

0
0