AFP

Tsonga sauve la maison bleue

Tsonga sauve la maison bleue
Par Eurosport

Le 27/06/2011 à 12:14Mis à jour Le 27/06/2011 à 22:49

Jo-Wilfried Tsonga a passé les huitièmes de finale de Wimbledon en battant l'Espagnol David Ferrer (6-3, 6-4, 7-6). Le Français rallie les quarts de finale pour la 2e année consécutive. Le 19e mondial, dernier Français en lice après les éliminations de Gasquet et Llodra, affrontera Roger Federer.

Cette année encore, Jo-Wilfried Tsonga sera le dernier Français du tableau masculin à Wimbledon. Après les éliminations de Richard Gasquet et Michaël Llodra, le Manceau a une nouvelle fois démontré qu'il fallait compter sur lui sur le gazon anglais. Opposé à David Ferrer qui n'a jamais passé les huitièmes de finale à Londres, le 19e joueur mondial s'est montré très solide, à l'instar de sa prestation pleine de panache face au Chilien Fernando Gonzalez samedi. Cet aisance devra encore faire ses preuves au prochain tour face au maître des lieux, Roger Federer.

Contrairement à Marion Bartoli, dernière représentante française chez les dames, JWT aura, lui, un jour de plus pour penser à son quart de finale contre le sextuple vainqueur à Londres. Pour inquiéter le Suisse, contre lequel il reste sur trois sèches défaites, il lui faudra servir au moins aussi bien que face à Ferrer. Comme depuis le début du tournoi, il a été impressionnant lundi dans ce domaine, comme le montre le nombre de points perdus en huitièmes de finale derrière sa première balle (4) soit 93% de réussite. A l'abri derrière ce rempart, le Manceau n'a eu à défendre que deux balles de break, toutes sauvées.

Federer ou 29e quart de finale de suite en Grand Chelem

"Pour le moment je joue bien, mais je n'ai pas affronté les meilleurs spécialistes de gazon, a reconnu Tsonga. J'ai eu la chance d'avoir un tableau favorable. J'ai fait un match solide. Ce n'était pas fou, mais solide et ça suffisait pour passer. En quart, ça va se corser. C'est là qu'on va voir si je joue bien ou pas. J'ai beaucoup galéré, je suis passé par des moments un peu pénibles, maintenant ça me sourit."

AP

"Un match qui peut rester gravé en moi toute ma vie"

"J'avais complètement oublié cet enjeu", a confirmé le sextuple vainqueur de Wimbledon qui tentera d'effacer sa défaite surprise en quarts l'an passé face au Tchèque Tomas Berdych, éliminé lundi par l'Américain Mardy Fish. Contre Youzhny, une de ses victimes préférées, le N.3 mondial a remporté sa onzième victoire en onze matches, mais ce ne fut pas la plus facile. Jouant crânement sa chance, le Russe au revers à une main a réussi à surprendre pour gagner son premier set en huit ans contre Federer. Vexé d'avoir concédé sa première manche depuis le début du tournoi, le Suisse s'est ensuite fâché en retour pour reprendre l'ascendant même si Youzhny, 17e mondial, lui a donné du fil à retordre sur presque tous les jeux.

"Tsonga est un très bon joueur, assure le Suisse. Il a un gros potentiel, il l'a déjà montré plusieurs fois. Ce sera du bon tennis. Je m'attendais à ce qu'il arrive à ce niveau-là." "Federer, il faut que j'essaie de le bousculer, de lui montrer que pour me battre il faut jouer au tennis, assure le récent finaliste du Queen's, toujours sans entraîneur officiel à ses côtés. Je ne vais pas partir vainqueur car les stats ne sont pas avec moi, mais je me sens bien, je vais me donner à fond. Il y a un peu d'excitation et la possibilité de jouer un match qui peut rester gravé en moi toute ma vie."

0
0