Panoramic

Rafael Nadal éliminé en 8es par Nick Kyrgios, invité à Wimbledon (7-6, 5-7, 7-6, 6-3)

En sortant Nadal, Kyrgios prend la relève de Rosol et Darcis

Le 01/07/2014 à 20:10Mis à jour Le 01/07/2014 à 21:33

Nouveau coup de semonce pour Rafael Nadal à Wimbledon : après Lukas Rosol (100e mondial) en 2012 et Steve Darcis (135e) en 2013, Nick Kyrgios (144e et invité) a éliminé le numéro un mondial en huitièmes de finale à Wimbledon (7-6, 5-7, 7-6, 6-3). L'Australien rejoint le Canadien Milos Raonic en quart de finale.

Nick Kyrgios pensait avoir vécu son meilleur moment en Grand Chelem en résistant aux neuf balles de match de Richard Gasquet au deuxième tour. Il se trompait ! L'Australien de 19 ans, 144e mondial et invité à Wimbledon, a réalisé un exploit qui restera dans les annales du All-England Club en éliminant en huitièmes de finale Rafael Nadal, numéro un mondial et double vainqueur à Wimbledon en 2008 et 2010. Premier joueur classé au delà du Top 100 à Wimbledon à battre le leader du classement ATP depuis 1992, l'Aussie rejoint avec une décontraction déconcertante ses premiers quarts de finale de Grand Chelem, où Milos Raonic sera un prochain adversaire méfiant.

" J'ai lu une interview où ma mère, disait que Nadal était trop fort pour moi. Cela m'a un peu énervé."

Dès le début de la partie, l'Australien a montré qu'il avait l'intention de ne pas se laisser faire. "J'ai lu une interview où ma mère, disait que Nadal était trop fort pour moi. Cela m'a un peu énervé et finalement ça m'a aidé. J'ai joué un tennis extraordinaire", s'est-il même plu à racontrer après son exploit. Excellent au service, Kyrgios a réussi à contenir Nadal pendant plus d'une heure. Après avoir remporté le jeu décisif du premier set, il a cédé la deuxième manche en perdant ses cinq premiers points derrière sa première balle à 6-5 après 1h35 de jeu... ce qui lui a coûté le set. Cela ne l'a pas freiné pour autant, bien au contraire. Kyrgios a même enfoncé le clou dans le troisième acte en remportant encore le jeu décisif pour reprendre la main dans ce match sans avoir remporté un seule balle de break.

Cela a été rectifié en début de quatrième manche, sur sa quatrième occasion du match. Avec 83% de réussite derrière son premier service, 70 coups gagnants et 37 aces, c'est avec fougue et autorité que l'Aussie est devenu le joueur le plus mal classé à dominer Nadal en Grand Chelem, prenant la relève de ses prédécesseurs à Londres Lukas Rosol (100e) en 2012 et Steve Darcis (135e) en 2013. Nadal, lui, ne prendra pas celle de Bjorn Borg en remportant un troisième doublé Roland-Wimbledon cette saison. Pas de doute : après la défaite de Sharapova un peu plus tôt, ce mercredi n'était pas le jour des vainqueurs des Internationaux de France.

Rafael Nadal, battu par Nick Kyrgios à Wimbledon 2014

Rafael Nadal, battu par Nick Kyrgios à Wimbledon 2014Panoramic

0
0