Getty Images

Wimbledon : Lucas Pouille éliminé au 2e tour par Jerzy Janowicz (7-6, 7-6, 3-6, 6-1)

Trop inconstant, Pouille a subi la loi de Janowicz

Le 05/07/2017 à 20:00Mis à jour Le 05/07/2017 à 20:51

WIMBLEDON - Lucas Pouille s'arrête au 2e tour. Le Français a été éliminé mercredi par Jerzy Janowicz en un peu moins de trois heures (7-6, 7-6, 3-6, 6-1). Le serveur polonais a été plus constant que son adversaire durant l'intégralité de la rencontre. Le Français a de son côté manqué d'efficacité dans les moments clés. Pour accéder aux huitièmes de finale, le 141e mondial défiera Benoit Paire.

Lucas Pouille est tombé sur un os. Mercredi, le quart-finaliste de l’an passé a été la victime d’un revenant : Jerzy Janowicz. Le Polonais, grand serveur ancien demi-finaliste à Londres en 2013, a réalisé une grosse performance pour pousser le Français dehors. Quatre sets ont suffi à l’actuel 141e mondial pour se hisser au 3e tour de Wimbledon (7-6, 7-6, 3-6, 6-1), où il affrontera un autre Français, Benoît Paire, tombeur de Pierre-Hugues Herbert un peu plus tard (7-6, 6-1, 6-4).

Et dire qu'avant de revenir à Wimbledon, Janowicz n'avait plus gagné un match en Grand Chelem depuis Roland-Garros 2015... Tombé dans les bas-fonds du classement ATP en raison de blessures au genou et au dos en 2016, le Polonais est en train de revivre sur le gazon londonien. Un frémissement a déjà eu lieu il y a quinze jours à Stuttgart où il a battu le 12e mondial Grigor Dimitrov en deux sets (7-6, 6-3). A Londres, il a signé son retour en forme face au 16e mondial : il n'avait plus battu un joueur aussi bien classé en Grand Chelem depuis son épopée à Wimbledon en 2013 où il avait atteint les demi-finales.

Janowicz-Paire, les retrouvailles

Et pas de chance, c'est Lucas Pouille qui en a fait les frais. Pourtant vainqueur sur l'herbe de Stuttgart, le Nordiste avait bien peaufiné sa préparation pour Wimbledon. Mais le Français a encore craqué dans un tournoi du Grand Chelem, quelques semaines après s'être cassé les dents sur Albert Ramos au 3e tour de Roland-Garros. A Londres, il n'a rien pu faire face aux premières balles de service de Janowicz qui ont fait très mal au Français. Lors des deux premiers sets, Pouille a été incapable de se procurer la moindre balle de break. Poussé à chaque fois dans un jeu décisif, il a lâché prise face au Polonais qui a parfaitement su gérer ses deux moments forts.

Dos au mur, le Français a tout de même réagi dans la troisième manche, en jouant un cran bien au-dessus de son adversaire, que ce soit au service ou à l'échange. Mais cette embellie n'a pas duré très longtemps. Rapidement breaké dans la quatrième manche, il n'a pas pu empêcher son adversaire de s'envoler avant de céder en 2h45 de match.

Au tour suivant, Janowicz affrontera un autre Français, Benoît Paire. Le hasard a voulu qu'ils se croisent justement à Stuttgart... Et c'est le Français qui avait eu le dernier mot (6-1, 7-6). Comme il l'a eu ce mercredi face à Pierre-Hugues Herbert en moins de 2 heures de jeu (7-6, 6-1, 6-4). Une déception pour Herbert, qui était au 3e tour l'an passé. Une résurrection pour Paire qui n'avait plus atteint le troisième tour depuis 2013.

0
0