Getty Images

Jelena Ostapenko et Angelique Kerber passent en demies

Ostapenko et Kerber, elles, tiennent leur rang

Le 10/07/2018 à 15:37Mis à jour Le 10/07/2018 à 18:36

WIMBLEDON - Alors que les têtes de série tombent une par une dans le tableau féminin, Jelena Ostapenko et Angelique Kerber ont rejoint le dernier carré, où elles vont se retrouver. La Lettonne, qui a éliminé Dominika Cibulková 7-5, 6-4, va disputer sa première demi-finale sur le tournoi londonien. L'Allemande, finaliste en 2016, a elle sorti Daria Kasatkina, 6-3, 7-5.

Incroyable mais vrai : les favorites ont tenu leur rang à Wimbledon ce mardi ! Alors que les dix premières têtes de série sont (déjà) tombées, Jeļena Ostapenko (12e mondiale) et Angelique Kerber (10e mondiale) sont parvenues à stopper l'hécatombe en cours. Opposée à Dominika Cibulkova, la première s'est qualifiée en demi-finale en s'imposant face à Dominika Cibulkova (7-5, 6-4). De son côté, l'Allemande a battu Daria Kasatkina (6-3, 7-5). Mais ce fut loin d'être une partie de plaisir...

Ostapenko dans le dernier carré, une première

Pour la première fois de sa carrière, Ostapenko rejoint le dernier carré sur le gazon londonien. Face à la 33e mondiale, la Lettone s'en est sortie en 1h23 de jeu. Après un premier set où elle a été menée 3-1, elle a su réagir en milieu de manche pour recoller au score. Puis, au moment décisif, elle a breaké son adversaire à 6-5 pour confirmer dans la foulée. Dans le deuxième set, Ostapenko n'a pas tremblé. Malgré un service perdu, elle a profité des faiblesses de son adversaires pour mieux masquer les siennes. Résultat, la voilà à une marche d'une finale à Wimbledon.

Mais pour la franchir, la Lettone va devoir se frotter à Angelique Kerber. Face à Kasatkina (14e mondiale), l'Allemande s'est imposée non sans mal dans un match haletant et qui a répondu aux attentes. Mais avec trop de fautes directes (30 au total) et un service léger (7 double fautes), la Russe s'est inclinée. Kerber va toutefois devoir corriger certains défauts, dont notamment sa peine monstre à conclure. C'est après trois jeux de service perdus et six balles de matches manquées qu'elle est parvenue à venir à bout de son adversaire. Contre Ostapenko, ça risque de ne pas passer.

0
0