Nick Kyrgios fait tomber Stefanos Tsitsipas ! Au terme d'une partie électrique, sur le court numéro un, ce samedi soir, le 40e joueur mondial,s'est qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon, après sa victoire en quatre manches (6-7 (2), 6-4, 6-3, 7-6 (7)) et 3h11 de jeu, contre le Grec, 5e joueur mondial et tête de série n°4. Au prochain tour, l'Australien affrontera l'Américain Brandon Nakashima, 56e joueur mondial.
ATP Cincinnati
Tsitsipas et Coric filent aussi en quarts, Fritz s'offre Rublev au combat
IL Y A 7 HEURES
Un match lors duquel il s'est passé énormément de choses, sur le gazon londonien, que ce soit dans le jeu ou bien autour. La tension était palpable entre les deux hommes, qui ont bien failli perdre définitivement leurs nerfs. D'ailleurs, les warnings ont été de sortie pour l'arbitre français de cette rencontre, Damien Dumusois. Stefanos Tsitsipas a vu son adversaire demander sa disqualification, quand il a envoyé une balle dans les tribunes après la perte du deuxième set. Ce "simple" warning, finalement reçu, ajouté à un deuxième reçu dans le troisième set a valu au Grec un point de pénalité avant d'entamer le sixième jeu, alors que Nick Kyrgios menait 4-1.

Nick Kyrgios

Crédit: Getty Images

Kyrgios n'a jamais été breaké

Lors de la première partie de cette rencontre, l'Australien n'avait déjà pas cessé de faire des siennes, demandant même l'arrivée du superviseur. Une perte de contrôle, qui lui a certainement coûté la première manche, dans un tie-break complètement raté (7-6 (2)). Un premier set où le 40e mondial, auteur de 61 points gagnants contre 57, s'était pourtant déjà montré extrêmement solide au service, ne perdant alors que sept points sur celui-ci, dont trois dans ce jeu décisif. Nick Kyrgios, qui a remporté 81% de ses points au premier service, a même dû attendre 4-4 dans la deuxième manche, avant de devoir sauver une première balle de break.
En tout, l'Australien, particulièrement impressionnant et puissant en fond de court, a sauvé les cinq obtenues par son adversaire. Un adversaire qui a lui-même soufflé le chaud et le froid sur son propre service. Sur les quatorze balles de break obtenues par Kyrgios, Tsitsipas en a sauvé douze. Dans la deuxième manche, le Grec, qui a commis 36 fautes directes contre 31, a lâché prise sur l'une d'entre elles, au pire des moments, ce qui a alors permis à Kyrgios d'égaliser à une manche partout (6-4). La deuxième a été convertie par ce dernier, sur un énorme coup droit, dans la troisième manche, pour mener 3-1. Un avantage que l'Australien n'a ensuite plus lâché pour empocher également cette troisième manche (6-3).

Stefanos Tsitsipas face à Nick Kyrgios, samedi 2 juillet 2022 à Wimbledon.

Crédit: Getty Images

Au moment d'entamer le quatrième et dernier set, Nick Kyrgios a certainement cru que sa partie allait s'arrêter prématurément, après avoir chuté et être resté quelques secondes au sol. Mais cela ne l'a donc pas empêché de poursuivre la partie, sans même faire appel au kiné, pour s'imposer (7-6 (7)). En fin de rencontre, la poignée de main a été bien brève entre les deux hommes. Nick Kyrgios n'est décidément pas un adversaire qui convient à Stefanos Tsitsipas, qui perd une quatrième fois contre lui, en cinq affrontements. De son côté, l'Australien tentera d'aller chercher son premier quart à Wimbledon depuis 2014.

La question qui fâche : le coaching doit-il vraiment être instauré sur le circuit ATP ?

ATP Cincinnati
Kyrgios tombe de haut, Murray passe à la trappe, Tsitsipas assure
HIER À 16:53
ATP Cincinnati
Comme Kyrgios, Medvedev et Alcaraz ont soigné leur entrée
16/08/2022 À 20:16