Euphorique sur ce Wimbledon avec la victoire quasiment historique d'Alizé Cornet hier face à Iga Swiatek et la présence de trois représentantes en huitièmes de finale (une première à Wimbledon depuis 2005), le tennis féminin français, on ne va pas s'en cacher, a pris un petit coup sur la tête avec la défaite de Caroline Garcia, battue 7-5, 6-2 en 1h23 sur le Court 2 par la Tchèque Marie Bouzkova ce dimanche en ouverture de programme.
On aurait peut-être préféré que ce "Middle Sunday" soit "chômé", comme le voulait la tradition britannique jusqu'à cette année, et que ce match eut été reporté à lundi. Mais si cette sèche défaite en deux sets face à une joueuse classée 66e mondiale, et qui n'avait jusqu'à présent jamais atteint une deuxième semaine en Grand Chelem, peut apparaître de prime abord comme une grosse contre-performance, il faut aussi la tempérer en ne mésestimant pas l'énorme prestation réussie par Bouzkova, qui n'a commis que quatre petites minuscules fautes directes dans tout le match.
WTA Toronto
"On peut tout espérer" : Caroline Garcia retrouve (enfin) de sa superbe
07/08/2022 À 21:57

Bouzkova n'a quasiment rien raté

Caroline Garcia était prévue de la solidité de la Tchèque, qui l'avait très sèchement battue à Birmingham l'an dernier, déjà sur gazon (6-3, 6-0), et qui avait sorti la tête de série n°7 Danielle Collins ici au 1er tour. Ça ne l'a pas empêchée de se faire cueillir à froid avec un break concédé (0-2 puis 2-4) qui lui a, au final, coûté cher. Car la Française a dû tellement "cravacher" pour revenir au score, chose qu'elle est finalement parvenue à faire pour prendre furtivement les commandes et mener 5-4, qu'elle a fini par payer ses efforts dans cette fin de 1er set, finalement perdu 7-5.
C'est que Caroline, fidèle à son tempérament ultra-offensif mis en place depuis le début de sa saison sur gazon, se heurtait à un problème de taille : en face, Bouzkova ne ratait quasiment rien et proposait une qualité de passing assez impressionnante, obligeant la Française à jouer chaque fois un coup en plus et à produire des miracles au filet. Caroline Garcia y est parvenue un temps. Mais ça n'a duré que quelques minutes. Progressivement, son magnifique tennis a fini par s'effriter jusqu'à s'écrouler à partir de 2-2 dans le 2e set.

Garcia a quand même des raisons de positiver

On se disait qu'à un moment ou à un autre, Bouzkova allait peut-être baisser un peu de pied. Mais la Tchèque, en pleurs après sa victoire, n'a jamais relâché d'un iota son étreinte, enfilant les quatre derniers jeux du match pour se hisser donc vers son premier quart de finale en Grand Chelem. Elle y défiera possiblement Ons Jabeur, si celle-ci vient à bout d'Elise Mertens.
Quant à Caroline Garcia, sa série de huit victoires sur gazon (après son titre à Bad Hombourg la semaine dernière) s'achève donc là mais la Française peut se consoler : au fond du trou il y a quelques mois, victime d'une aponévrose plantaire qui lui a valu une petite intervention fin mars, elle a retrouvé un excellent niveau de jeu. Et peut, à nouveau, envisager la suite avec sérénité.
WTA Varsovie
Une finale impeccable et Garcia s'offre son 9e titre
31/07/2022 À 14:45
WTA Prague
Bouzkova remporte son premier titre à Prague
31/07/2022 À 13:32