Halys regagne en Grand Chelem six ans après

C'est l'histoire de deux trajectoires qui se croisent. Alors que Benoît Paire n'y arrive plus depuis de nombreuses semaines, Quentin Halys est en pleine ascension (entrée récente dans le Top 100) et l'a montré lundi sur le court numéro 9 de Wimbledon dans ce duel 100 % tricolore. Malgré la perte du premier set, le natif de Bondy l'a emporté en quatre manches (4-6, 6-1, 6-2, 6-4) et 1h54 de jeu face à l'Avignonnais au 1er tour. Ce n'est que la troisième fois de sa carrière que Halys se qualifie pour un 2e tour en Grand Chelem, la première depuis six ans et l'édition 2016 de Roland-Garros.
Wimbledon
De Groot : "Je n'avais pas imaginé que le tennis fauteuil changerait autant"
14/07/2022 À 12:35
Pour assurer son succès, Halys a pu compter sur l'efficacité de sa première balle : 76 % de réussite et 11 aces. De son côté, Benoît Paire a commis bien trop de fautes directes (62 dont 13 doubles fautes !) pour espérer mieux. Pour une place au 3e tour, Halys défiera Nikoloz Basilashvili ou Lukas Rosol.

Ca passe pour Humbert

Que ce fut compliqué pour Ugo Humbert (N.112) ! Après un premier set remporté sans grand problème, le Français a été malmené par l'Argentin Tomas Martin Etcheverry (N. 77) pendant deux sets. Il l'emporte finalement en cinq sets (6-3, 3-6, 4-6, 6-3, 6-4) et se qualifie pour le 2e tour d'un Majeur pour la première fois depuis l'Open d'Australie 2021 où il sera opposé à la tête de série 3, Casper Ruud, qui a dominé Albert Ramos Vinolas (7-6, 7-6, 6-2).

Mannarino a eu chaud

Pour Adrian Mannarino, ce lundi ne fut pas non plus une partie de plaisir. Tout avait pourtant idéalement commencé puisque le gaucher tricolore avait gagné les deux premiers sets face au qualifié australien Max Purcell, avant que ce dernier, 209e à l'ATP ne se rebelle. Résulat, le Français s'est retrouvé embarqué dans un 5e acte de tous les dangers mais a su serrer le jeu pour l'emporter sur le score de 6-3, 7-6, 4-6, 4-6, 6-4 après quasiment quatre heures de combat (3h53 précisément). Il retrouver l'Américain Tommy Paul, tête de série 30, pour une place au 3e tour.

Garcia à l'arraché

L'intensité de son cri était à la mesure de son soulagement. Tout juste titrée à Bad Homburg pour la première fois en trois ans, Caroline Garcia a poursuivi sa belle série de victoires (6 désormais) mais elle a souffert lundi. Opposée à l'invitée britannique Yuriko Miyazaki, invitée par l'organisation et 204e joueuse mondiale, la Lyonnaise a dû puiser pour coiffer au poteau son adversaire au super tie-break (4-6, 6-1, 7-6) 10 points à 4 après 2h17 de jeu sur le court 17.
Surprise en fin de première manche, la Française n'a pas douté pour s'envoler rapidement (4-6, 5-0) dans la deuxième et remettre les compteurs à zéro. Sur sa lancée, elle a vite mené 3-1 dans le troisième set avant de voir son adversaire revenir et la pousser dans ses retranchements. Un défi de taille contre une autre Britannique l'attend désormais car Emma Raducanu l'attentd au 2e tour.

Couacaud a fini par tomber sous les aces

Enzo Couacaud y a cru. Face au géant John Isner, l'unique rescapé tricolore des qualifications a mené un set zéro puis deux manches à une, mais il a fini par plier. Il a mené 5-4 dans le cinquième et dernier set avant de perdre douze des treize derniers points pour s'incliner 7-5. Comme toujours, l'Américain s'est reposé sur son service. Il n'a concédé que trois petites balles de break, dont une convertie par Couacaud dans le troisième acte. Isner a matraqué son adversaire pour finir avec un total de... 54 aces pour se frayer un chemin jusqu'à la victoire (6-7, 7-6, 4-6, 6-3, 7-5).

Parry s'affirme

Comme à Roland-Garros, Diane Parry était opposée à une tête de série d'entrée lundi. Et comme à Roland-Garros, la jeune Française a relevé le défi. Face à l'Estonienne Kaia Kanepi, tête de série 31, elle a fait preuve d'une belle maturité pour rafler sereinement la mise en deux sets (6-4, 6-4) et 1h19 sur le court 15. Pour son premier grand tableau à Wimbledon, elle franchit donc le 1er tour et elle aura une belle opportunité d'aller au 3e puisqu'elle sera opposée à la qualifiée japonaise Mai Hontama, 139e à la WTA, lors de son prochain match.

Réveil trop tardif pour Mladenovic

Kristina Mladenovic, en revanche, a été battue mais pas par n'importe qui : par l'ancienne n°1 mondiale et gagnante du tournoi (en 2016), Angelique Kerber, qui l'a sortie 6-0, 7-5. Menée 6-0, 2-0 dans un déabut de match assez cauchemardesque, la Française s'est ensuite réveillée pour livrer un très beau combat dans le 2e set.
Réveil un poil trop tardif. Si "Kiki" est passée à deux points du gain de cette deuxième à 5-4 (service adverse), elle s'est fait breaker dans la foulée lors d'un jeu où elle a manqué trois amorties de revers et commis l'une de ses huit double-fautes du match. Dommage...
Wimbledon
McEnroe : Kyrgios "aurait besoin de Sigmund Freud"
12/07/2022 À 16:28
Wimbledon
"Il n'y avait qu'un joueur pour battre Djokovic à Wimbledon : c'était Nadal"
12/07/2022 À 15:45