Caroline Garcia pouvait s'écrouler sur la dernière faute en longueur de Bianca Andreescu. Au terme d'un combat de 2h47, la Lyonnaise a renversé la Canadienne (6-7[5], 6-4, 6-4) pour décrocher samedi son premier titre depuis trois ans à Nottingham. 2019 était également la date de la dernière finale de la 75e joueuse mondiale sur le circuit, elle qui n'avait plus atteint de dernier carré depuis mars dernier. La Tricolore aura donc profité de son passage à Bad Homburg pour se regonfler à bloc avant Wimbledon (27 juin - 10 juillet).

Caroline Garcia vainqueure à Bad Homburg

Crédit: Imago

WTA Toronto
"On peut tout espérer" : Caroline Garcia retrouve (enfin) de sa superbe
HIER À 21:57
Ce huitième titre de sa carrière, le troisième sur gazon, Garcia a dû aller le chercher. A l'image de ses deux dernières finales, qui dataient de 2019 et avaient duré 2h36 et 2h58, la Lyonnaise a encore puisé dans ses ressources en Allemagne. Car au terme d'un premier set très accroché (61 minutes), c'est bien Andreescu qui s'est montrée la plus clinique dans le tie break, profitant d'une grosse faute de coup droit de son adversaire pour convertir sa première balle de set.
Un gros coup au moral… et physique, puisqu'un temps mort médical a été demandé pour que Garcia se fasse manipuler l'épaule droite en début de seconde manche. Puis, lorsque la Canadienne a breaké son adversaire sur sa première occasion de le faire dans la seconde manche (4-2), après avoir effacé quatre balles de break à 3-4 dans la première manche, on a un instant cru à la fin du suspense. Un très court instant.

Serena à l'entraînement sur le central

Deux séries de quatre jeux de suite : Garcia et l'art de tout renverser

Car ce qui aurait pu être un coup fatal s'est transformé en électrochoc pour Garcia, qui a remporté quatre jeux d'affilée, durant lesquels elle n'a laissé qu'un minuscule point à la 64e joueuse mondiale, pour revenir à une manche partout. La manche décisive a alors été la parfaite représentation d'une rencontre qui a vu les dynamiques s'inverser constamment.
Très entreprenante au début de ce troisième set pendant que Garcia s'invectivait à cause de son faible taux de premières balles (56% à l'arrivée) et de ses "cadeaux" offerts, Andreescu a eu l'occasion de mener 3-0 mais s'est effondrée sur une balle de jeu plus qu'abordable. Deux points plus tard, elle commettait l'une de ses six double-fautes pour tout relancer, encore. Le début d'une nouvelle série de quatre jeux pour la Lyonnaise, qui n'a ensuite plus jamais lâché son avance, jusqu'à convertir sa première balle de match.
Une délivrance pour celle qui avait été sortie dès les 8es à Nottingham puis Birmingham cette année. Garcia débarquera à Wimbledon l'esprit léger.

Pionnière pour l'égalité et les droits LGBT, (re)découvrez l'histoire inspirante de Billie Jean King

WTA Varsovie
Une finale impeccable et Garcia s'offre son 9e titre
31/07/2022 À 14:45
WTA Varsovie
Une semaine de rêve : Garcia balaye Paolini pour une place en finale
30/07/2022 À 11:46