Plus une série se prolonge, plus elle se rapproche de sa fin. Voir Naomi Osaka s'arrêter à 23 victoires d'affilée n'a donc rien d'infamant, loin de là : il fallait bien que cela arrive à jour. C'est plutôt la manière dont elle a perdu mercredi en quart de finale à Miami qui a surpris. Totalement perturbée par les conditions de jeu très venteuses, la numéro 2 mondiale s'est lourdement inclinée en deux sets (6-0, 6-4) et 1h09 de jeu face à une Maria Sakkari bien plus agressive et déterminée qu'elle. La Grecque, qui avait sauvé 6 balles de match au tour précédent contre Jessica Pegula, sera opposée à Bianca Andreescu ou Sara Sorribes Tormo pour une place en finale. Quant à la Japonaise, elle ne ravira pas la première place au classement WTA à Ashleigh Barty à l'issue du tournoi.
Il y a plus de 13 mois, lors de sa dernière défaite en Fed Cup contre l'Espagne début février 2020, elle avait déjà concédé un 6-0 (6-0, 6-3 contre Sorribes Tormo). Clin d'oeil cruel du destin, elle aura donc vu son invincibilité s'arrêter avec une autre "bulle" et presque sur le même score et sans doute avec le sentiment d'avoir donné le bâton pour se faire battre. Car après avoir mené 40/0 sur son premier jeu de service, Naomi Osaka a totalement perdu pied : gênée par les bourrasques et incapable de servir, elle a vu le premier set lui filer sous le nez en à peine 20 minutes, marquant en tout et pour tout 8 petits points contre 26 à son adversaire.
WTA Madrid
Osaka prend déjà la porte
02/05/2021 À 11:29

Une rébellion très vite matée par Sakkari

Avec 35 % de premières balles (40 % sur l'ensemble du match) et des secondes très assurées, la Japonaise a constamment subi les retours agressifs de Sakkari. Cette dernière a totalement fait abstraction des conditions et n'a connu qu'un moment difficile en début de second set, quand après avoir manqué le break d'entrée, elle s'est quelque peu déréglée et a vu Osaka prendre temporairement les commandes, 3-0 puis 4-1. Mais la Japonaise n'a jamais réellement pris confiance et s'est à nouveau effondrée, concédant les 5 derniers jeux de la partie.
Il serait néanmoins injuste de ne pas souligner la performance de Sakkari qui aurait pu se mettre à douter une fois derrière au score dans ce second acte. Elle n'a pas paniqué, a continué à prendre la balle de tôt pour garder son adversaire sur les talons et a surtout trouvé des angles courts croisés, notamment en revers, qui ont été redoutablement efficace. En tout, elle aura frappé 22 coups gagnants contre 5 seulement à Osaka (qui a par ailleurs commis 23 fautes directes !). Si elle était devant sa télévision, Ashleigh Barty a dû apprécier, elle qui restera donc numéro 1 mondiale quoi qu'il arrive désormais.
WTA Miami
Osaka (re)démarre en douceur
26/03/2021 À 19:39
Open d'Australie
Irrésistible Osaka
18/02/2021 À 05:11