Reuters

Serena, la plus forte

Serena, la plus forte
Par Eurosport

Le 31/03/2007 à 20:46Mis à jour

Serena Williams remporte le tournoi WTA de Miami pour la 4e fois de sa carrière. Elle a pris le dessus sur Justine Henin en finale en 3 sets, 0-6, 7-5, 6-3. L'Américaine réalise un vrai retour au premier plan.

SE OPEN WTA MIAMI - Finale

Serena Williams (USA, 13) bat Justine Henin (BEL, 2) 0-6, 7-5, 6-3

En remportant le tournoi WTA de Miami face à la Belge Justine Henin, on peut légitimement attribuer à Serena Williams le titre virtuel de numéro 1 mondiale du début de saison sur dur. " Quand je joue bien, il n'y a pas beaucoup de joueuses qui peuvent me battre!". Cette phrase, Serena Williams aime la répéter. Ces dix jours en Floride, tout comme le premier Grand Chelem en janvier à Melbourne, ont effectivement prouvé que la Californienne de 25 ans est la "vraie" N.1 mondiale, lorsqu'elle joue à son niveau. La N.2 mondiale, la Russe Maria Sharapova, l'a appris à ses dépens en quarts de finale (6-1, 6-1).

Et en finale, Henin, qui a récupéré la place officielle de N.1 mondiale il y a deux semaines, s'est aussi cassée les dents sur les muscles et la détermination de sa rivale, malgré deux balles de matches dans la 2e manche. Car avant de se montrer sous son meilleur jour, la cadette des soeurs Williams a présenté son pire visage. Statique -encore plus que d'habitude-, elle a encaissé les sept premiers jeux de la finale (6-0, 1-0) et a même eu à sauver deux balles de 2-0 sans rien montrer. Les seuls points sur lesquels elle s'est montrée au niveau de l'enjeu lors de cette première partie de la finale ont été les trois balles de set qu'elle a sauvées.

Serena, la vraie numéro 1

Ces sursauts n'étaient évidemment pas suffisants et sur sa quatrième opportunité, la Belge a bouclé la manche en profitant d'un revers trop croisé de son adversaire. Pendant que Justine Henin alignait les frappes et les points gagnants, Serena Williams commençait à entendre descendre des tribunes quelques sifflets. Retrouvant progressivement sa hargne et ses jambes, l'ancienne N.1 mondiale, qui va se retrouver N.11 au prochain classement officiel, s'est accrochée, se battant sur chaque point, chaque balle. Le deuxième acte de la finale a alors commencé, avec une vraie confrontation et non plus un raid solitaire.

Le public a pu se régaler du duel entre les deux meilleures joueuses de la saison, battues une seule fois chacune depuis le début de l'année. A 5 jeux à 4, Henin, qui restait sur deux titres (Dubaï et Doha), s'est même offert deux occasions consécutives (40-15) de soulever son troisième trophée de suite. Mais dans ce même jeu, la Belge s'est aussi fait une jolie frayeur. En sauvant une balle de débreak, elle s'est tordue la cheville droite et dans sa chute elle s'est râpée le genou droit au sol. Cette chute coïncide avec le début du 3e acte.

Perturbée par son genou sanguinolent, Henin s'est mise à douter avec la perte de six points consécutifs et de la manche. Revigorée et définitivement relancée, Serena Williams a retrouvé son mordant pour prendre le large dans la 3e manche (3-0). Mais après deux heures de jeu, la partie a, de nouveau, rebondi avec un coup de fatigue de Williams (3-3). Finalement, cette dernière a mis un dernier coup de collier pour s'imposer après 2h25 d'un joli match. Avec ce 28e titre -le 4e à Miami- de Serena, le circuit quitte maintenant les courts en dur pour la terre battue, où l'histoire ne sera peut être pas la même.

0
0