Allsport

Un record pour Dubai

Un record pour Dubai
Par AFP

Le 20/02/2009 à 14:10Mis à jour

La WTA a infligé vendredi une amende de 300.000 dollars aux organisateurs du tournoi de Dubaï, auquel l'Israélienne Shahar Peer n'a pas pu participer en raison du refus, par les Emirats arabes unis, de lui accorder un visa.

Après le refus des autorités émiraties de délivrer un visa à l'Israélienne Shahar Peer, la WTA a décidé des sanctions qu'elle allait appliquer. Avec une amende record de 300 000 dollars (soit 234 000 euros), la WTA a décidé d'assortir d'autres mesures contraignantes au motif de "manquement aux règles du circuit". "Les décisions que nous avons prises aujourd'hui (vendredi) ont pour but de redresser les torts subis par Shahar Peer, victime d'une politique injuste et discriminatoire de la part des Emirats arabes unis", fait valoir Larry Scott, patron de la WTA, dans un communiqué. "Elles ont aussi pour but d'envoyer un message clair, à savoir que notre organisation ne tolèrera aucune discrimination de quelque sorte que ce soit, et que ce qui est arrivé n'arrivera plus, ni aux Emirats ni ailleurs", a-t-il ajouté. Shahar Peer a été empêchée de participer au tournoi de Dubaï par les Emirats, qui ne lui ont pas accordé de visa. La publicité faite à sa mésaventure a permis à son compatriote Andy Ram d'obtenir pour sa part le visa qui lui permettra de disputer le tournoi messieurs la semaine prochaine.

Trois conditions pour 2010

La WTA impose par ailleurs aux organisateurs du tournoi trois conditions à remplir s'ils veulent conserver leur agrément WTA et figurer au calendrier en 2010. Premièrement, qu'à l'avenir tous les joueurs et joueuses puissent s'aligner, "quelle que soit leur nationalité", et que le tournoi prenne donc les mesures qui s'imposent pour leur obtenir des visas. Ensuite, que la preuve de la délivrance du visa à un joueur israélien soit fournie aux autorités du circuit huit semaines avant le début du tournoi. Enfin, que Shahar Peer bénéficie d'une wild-card en 2010, c'est-à-dire une invitation lui garantissant une place dans le tableau principal, quel que soit son classement.

D'ici au 1er juillet 2009, le tournoi devra verser une caution de 2 millions de dollars, qu'il récupèrera lorsque la WTA aura constaté la bonne application des trois conditions citées ci-dessus en 2010. Peer, qui n'a pu défendre cette semaine les 130 points acquis à la même période l'an passé, se voit par ailleurs créditer d'office de 130 points. Elle sera aussi indemnisée financièrement et touchera 44.250 dollars, un montant équivalent à la moyenne des gains empochés par tournoi en 2008, ajusté pour tenir compte de la hausse des primes. Sa partenaire de double, l'Allemande Anna Lena Groenfeld, elle aussi affectée, touchera 7.950 dollars. L'amende de 300.000 dollars sera utilisée pour ces versements, et le solde sera transféré à une organisation caritative, a décidé la WTA.

0
0