Yannick Bestaven, englué dans une zone de vents faibles au large du Brésil, possédait encore un peu d'avance en tête du Vendée Globe samedi en fin de journée, mais le duo de chasseurs Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut), voguant beaucoup plus vite derrière, fond sur le leader.

Samedi soir, Isabelle Joschke, victime d'une nouvelle avarie sur la quille de son monocoque MACSF, a dû se résoudre à l'abandon, le 7e sur les 33 bateaux au départ le 8 novembre des Sables d'Olonne. Première femme au classement et auteure d'une course magnifique et courageuse, la Franco-Allemande, qui avait connu une première avarie le 4 janvier sur sa quille, occupait samedi la 11e place, à 776 milles nautiques (1248 km) de Bestaven.

Vendée Globe
Dalin toujours en tête, Bestaven doublé aussi par Burton
14/01/2021 À 05:54

La quillle du monocoque "reste solidaire du bateau mais la perte du vérin entraîne une légère voie d'eau à bord", a expliqué son équipe, précisant que la navigatrice est "actuellement en sécurité". "Toute l'équipe est mobilisée pour qu'elle puisse rallier un port au plus vite, avec l'aide de l'organisation de course", a indiqué Eric Mollard, le directeur de la communication du groupe MACSF, cité dans le communiqué.

De retour sous des latitudes tempérées, Bestaven navigue lui en bordure d'un anticyclone au large du Brésil. Et le vent qui le porte est très faible. Derrière, Dalin, Ruyant, Damien Seguin (Groupe Apicil) et Louis Burton (Bureau Vallée 2) sont dans un beau couloir de vent entre la dépression et l'anticyclone. Ils progressent entre 18 et 20 noeuds avec un vent d'ouest-sud-ouest bien établi. Ces conditions plus favorables que celles de Bestaven leur permettent de combler rapidement une partie de leur écart sur le premier.

Samedi à 17h00, Dalin et Ruyant avaient ainsi repris respectivement près de 70 et 40 milles (129 et 74 km) à Bestaven en six heures. Celui-ci n'a quasiment jamais abandonné la tête de la course depuis le 16 décembre -à l'exception du jour de Noël-, mais il ne comptait plus, respectivement, que 234 milles et moins de 291 milles d'avance sur ses deux poursuivants. Le Rochelais va désormais tenter d'attraper des vents plus importants près des côtes brésiliennes.

En attendant les alizés

Derrière le tandem Dalin-Ruyant, Damien Seguin (Groupe Apicil), toujours 4e, pointe à 365 milles du premier et creuse légèrement son avance, portée à près de 130 milles sur Louis Burton (Bureau Vallée 2).

Un peu plus loin, le chassé-croisé continue entre Benjamin Dutreux (OMIA-Water Family) et Jean Le Cam (Yes We Cam!): Dutreux est repassé samedi matin devant le doyen de la course. Dans l'immensité de l'Atlantique, à peine dix kilomètres séparaient samedi après-midi les deux skippers, 6e et 7e ! Au final, tous vont buter sur la dorsale de l'anticyclone de Sainte-Hélène en début de semaine prochaine. Le premier, qui touchera ensuite un début d'alizés, en milieu de semaine, devrait creuser à nouveau l'écart avec ses poursuivants et revenir rapidement dans l'hémisphère Nord.

A l'arrière de la course, le groupe composé d'Alan Roura (La Fabrique), Arnaud Boissières (La Mie Câline - Artisans Artipôle), Pip Hare (Medallia) et Jérémie Beyou (Charal), devrait passer le cap Horn dans la journée de lundi, avec 20-25 noeuds de vents de sud-ouest tournant ouest, des conditions plus clémentes que pour le groupe de tête.

Vendée Globe
Bestaven contrôle l'écart avec Dalin
10/01/2021 À 17:30
Vendée Globe
Bellion : "En trois mois, j'ai vécu 15 à 20 ans de vie"
13/02/2017 À 20:51