Le mauvais scénario se répète pour l'équipe de France, battue 3 sets à 2 par la Serbie à l'entame du 2e tour de l'Euro-2007 mardi à Saint-Peterbourg, les mêmes Serbes qui l'avait éliminée de la course aux demi-finales de l'Euro-2005. Il y a deux ans, les Serbes s'étaient imposés sur le même score lors du dernier match de poule. Même score, mais pas encore même punition pour les Bleus, qui conservent une infime chance d'atteindre le dernier carré.
Il leur faut pour cela non seulement remporter leurs deux derniers matches face aux Pays-Bas et à l'Allemagne, mais aussi compter sur des résultats favorables dans les autres rencontres de la poule E. "Comme il y a deux ans, on l'a en travers de la gorge. Ce n'est pas fini pour nous mais presque. Comme il y a deux ans, on reste tout le temps accroché et on cède sur la fin", a pesté le réceptionneur-attaquant tricolore Guillaume Samica. "Tant que c'est faisable, il faut y croire, a-t-il nuancé ensuite. Mais on n'a pas totalement notre destin entre nos mains, même si on gagne les deux autres matches 3-0. Il nous reste à gagner six sets sans en perdre".
Euro 2007
La Belgique condamne la France
27/09/2007 À 20:04
Contrairement au Serbie-France de 2005, l'attaquant vedette serbe Ivan Miljkovic n'a pas brillé, même s'il a terminé mardi meilleur marqueur de son équipe avec vingt-six points. C'est davantage grâce à sa défense, à la performance au contre d'Andrija Geric et Marko Podrascanin et surtout à son sang-froid sur les points cruciaux que la Serbie l'a emporté mardi, conservant ainsi toutes ses chances pour les demies. Les coéquipiers de Stéphane Antiga, omniprésent mardi, n'ont pourtant pas démérité dans cette partie au couteau. Avec un bloc retrouvé autour de Gérald Hardy-Dessources et Romain Vadeleux, et un Antonin Rouzier percutant en pointe, la France a toujours tenu tête aux hommes d'Igor Kolakovic.
La France et les Pays-Bas au pied du mur
Le gain d'un interminable quatrième set (33-35), où ils ont sauvé quatre balles de match, aurait pu les pousser jusqu'à la victoire mais ce sont bien les Serbes qui prenaient l'ascendant d'entrée dans le tie-break, pour ne plus le lâcher. "On est menés 4-1 dans le tie-break. En face de nous il y a une équipe au top au niveau du bloc. Geric fait un nombre incroyable de blocs. Ça nous a fait mal même si Miljkovic n'était pas à son meilleur niveau ce soir ", a estimé Hardy-Dessources.
"Malheureusement, nous avons commis trop d'erreurs au mauvais moment, surtout dans le tie-break. Mais on n'a pas à rougir de notre prestation de ce soir, on a tout donné. Mais ces quelques erreurs nous cotent très cher", a déploré l'Antillais. Les Tricolores n'ont que quelques heures pour oublier leur déception et se concentrer sur ce qui sera peut-être le match de la dernière chance contre les Pays-Bas. Pour leur plus grand malheur, les Néerlandais sont également au pied du mur après s'être inclinés 1-3 devant le leader espagnol. Ils seront eux aussi en quête d'une difficile qualification pour les demi-finales.
"La France a gagné contre la Pologne, la Bulgarie et contre nous il y a quinze jours à Paris (au Tournoi de France). Nous n'avons pas eu de chance sur ce match-là mais nous avons une belle occasion de nous rattraper demain", a déclaré avec détermination Peter Blange, le sélectionneur néerlandais après sa défaite de mardi.
FICHE TECHNIQUE
FRANCE-SERBIE 2-3 (25-23, 22-25, 25-23, 33-35, 15-12)
Serbie: Six de départ: Janic, Boskan, Grbic, Geric, Miljkovic, Podrascanin - Libéro: Samardzic - Entré en jeu: Nikic
Meilleur marqueur: Miljkovic (26), meilleur contreur: Geric (6)
France: Six de départ: Hardy-Dessources, Rouzier, Vadeleux, Antiga, Le Marrec, Samica - Libéro: Henno - Entré en jeu: Montméat
Meilleur marqueur: Rouzier (26), meilleur contreur: Hardy-Dessources (5)
Euro 2007
Vaincue, la France est en sursis
27/09/2007 À 16:51
Euro 2007
Les Bleues sur leur lancée
26/09/2007 À 20:28