Les volleyeurs français ont remporté leur troisième match d'affilée au Championnat d'Europe en battant difficilement la Slovaquie 3 à 1 (25-23, 24-26, 25-22, 25-21), mardi à Izmir. Les Tricolores sont deuxièmes de leur groupe, derrière les Polonais, les seuls à les avoir battus depuis le début du tournoi. La journée a été particulièrement bonne puisqu'après la défaite de la Grèce face à l'Allemagne, la France est désormais sûre de se qualifier pour les demi-finales si elle remporte ses deux derniers matches de poule face à la Grèce mercredi et face à l'Espagne jeudi.
Ces deux adversaires semblent à sa portée. Pourtant les Bleus n'ont pas été souverains face aux Slovaques, des grands gabarits qui ne rechignaient pas à défendre. Ils ont eu du mal à conclure les points à l'attaque et ont souvent laissé leurs adversaires revenir dans les sets après avoir largement mené. Mais les Français avaient quand même plus d'armes, entre la ruse d'Antiga et la puissance de Rouzier et Samica, et les Slovaques, moins précis en réception, ont fini par lâcher prise.
LES DECLAS :
Euro 2009
La France tient son rang
06/09/2009 À 13:15
Guillaume Samica (attaquant français): "C'était super dur à jouer. Ca n'a pas été un très beau match mais plutôt une grosse bataille qu'on a gagnée. Ils sont solides physiquement, mais bons aussi techniquement. On a fait la différence dans le fond de jeu, même si on a moins bien défendu et soutenu que d'habitude".
Hubert Henno (libéro français): "Il ne fallait pas s'attendre à un match facile. Ils n'avaient perdu que 3-2 contre les Grecs et les Espagnols. Ils ont bien joué tactiquement. Ils ont été patients et ils n'ont pas fait de fautes. Mais on ne s'est pas agacé et on a fait ce qu'il fallait même quand ils sont revenus. On a peut-être un peu moins défendu que les autres fois, mais on a plus bloqué et on a bien réceptionné. Ca compense."
Oliver Kieffer (central français): "C'était vraiment compliqué. Dès qu'on s'est déconcentré quelques minutes ils recollaient. Mais notre fond de jeu, avec notre bloc-défense, use beaucoup l'adversaire. Ils ont beaucoup défendu mais on n'a pas lâché."
Philippe Blain (entraîneur français): "On a pris des séries de points. C'est à ce moment-là qu'on a un peu douté. Il y a eu aussi de bonnes choses. Sur la fin, Steph (Antiga) et Guillaume (Samica) nous ont apporté des solutions de malice qui nous ont fait du bien. Ce n'était pas un gros match. Il va falloir qu'on oublie l'enjeu et qu'on se concentre sur ce qu'on veut faire. Contre la Grèce, ce sera compliqué, c'est une équipe d'expérience."
Euro 2009
L'Italie sacrée
04/10/2009 À 19:28
Euro 2009
La Pologne en bronze
04/10/2009 À 18:25