En se montrant intraitable devant la Turquie, la France a parfaitement rempli la première partie de sa mission. La confirmation du succès allemand ne s'est pas faite attendre face à une opposition qui quitte la compétition par la petite porte. Le pays hôte, absent de la suite des débats, les salles risquent de sonner creux au moment où les choses sérieuses vont débuter.
Qu'importe pour les Bleus qui auront assuré l'essentiel sans déployer le meilleur volley de leur vie. Une maîtrise totale du début à la fin face à des Turcs limités, on en demandait pas plus. Les hommes de Philippe Blain ont désormais rendez-vous pour attaquer les choses sérieuses. Mais comme le disait l'entraîneur français hier après le succès sur l'Allemagne : "La meilleure des stratégies, c'est de gagner car elle efface tous les doutes".
La France apprend match après match dans cet Euro. Forts des points acquis grâce à leur succès sur les voisins allemands, la deuxième phase qui débute dans deux jours les verra défier la Grèce, invaincue jusque là, l'Espagne et la Slovaquie. L'objectif d'une demi-finale est dans toutes les têtes. "On s'est fixé un but , explique Hubert Henno, le libero français. "Vouloir l'atteindre c'est bien, mais ce que l'on veut c'est le faire car nous en avons les moyens". Première réponse mardi...
Euro 2009
Une belle bleue
05/09/2009 À 13:15
LES DECLAS :
Stéphane Antiga (attaquant français) : "Les Turcs jouent bien, pas dans tous les secteurs, mais ils sont capables de bien contrer et de bien attaquer. En service et réception ils souffrent un petit peu. L'arbitrage était un peu frustrant, mais on ne s'est pas énervé. Le jour de repos va faire du bien. On était un peu fatigué ce soir. On va jouer contre l'Espagne, la Grèce et la Slovaquie. Ce sont des équipes qui jouent bien, mais qui sont a priori moins forte que la Pologne. A nous d'être sérieux et régulier, au sein des matches et pendant toute la compétition."
Samuele Tuia (attaquant français): "On a été très bon au bloc et en défense. A force d'être combatifs derrière, ça les a mis un peu en dessous. C'est déjà une grosse satisfaction de sortir de cette poule, ce qui n'était pas évident. Les équipes qu'on va jouer sont à notre portée. On a un gros truc à faire dans cette poule-là pour aller en demi-finales."
Hubert Henno (libéro français) : "On a fait un match comme il fallait. On n'a pas laissé de plumes. Il y a des choses positives à retenir, mais aussi du négatif. On a très bien joué pendant un set et demi et puis on a essayé de se la jouer tranquille, mais on sait très bien que comme ça on n'y arrivera jamais. J'ai bien peur que contre des équipes plus fortes et expérimentées comme la Grèce et l'Espagne ça ne passe pas. Il faut se rentrer ça dans la tête. On est bien entré dans la compétition, on a fait ce qu'il fallait, maintenant on a toutes les cartes en main pour aller en demies. On a trois équipes à jouer loin d'être faciles mais qui sont à notre portée."
Philippe Blain (entraîneur français) : "Dans l'ensemble on a bien géré le match. La Turquie, c'est quand même une équipe qui joue au volley. Nous avons été propres, bien dans les consignes, surtout au début. L'équipe est bien en place et solidaire. La satisfaction, c'est que l'état d'esprit et l'envie de bien faire sont là. On est sur une bonne voie, avec du plaisir, du jeu et des choses qui se passent bien. Essayons d'aller le plus loin possible."
Euro 2009
Blain: "On vise les play-offs"
03/09/2009 À 07:00
Euro 2009
L'Italie sacrée
04/10/2009 À 19:28