L'Audi R18 e-tron quattro du Français Benoît Tréluyer, du Suisse Marcel Fässler et de l'Allemand André Lotterer a remporté les 6 Heures de Sao Paulo, 4e manche du Championnat du monde d'Endurance (WEC), dimanche sur le circuit d'Interlagos, devant l'autre Audi R18 hybride.
Partie en pole position, l'Audi victorieuse a profité de l'abandon prématuré de la Toyota TS030 Hybrid, après 35 minutes de course, suite à un accrochage, puis de la perte d'une roue arrière sur l'autre Audi, celle du Français Loïc Duval, du Danois Tom Kristensen et de l'Ecossais Allan McNish, après quatre heures de course, lors d'un ravitaillement.
"Mission accomplie mais ce ne fut pas un week-end de tout repos car Interlagos reste une piste difficile même si nous avons beaucoup progressé avec la voiture par rapport à l'an passé", a déclaré Benoît Tréluyer. "L'équipe a fait un grand pas en avant comme le montre la pole que nous avons signé devant la Toyota alors que, l'an passé, nous étions bien derrière. En course, nous étions un peu plus rapides en début de course mais peut-être avaient-ils opté pour une autre stratégie ? Dommage qu'ils aient eu des problèmes en début de course alors que la course s'annonçait très palpitante. Nous remplissons notre contrat, nous engrangeons des points au championnat après avoir bien bossé mais, au fond de nous, nous ne pouvons pas être complètement satisfaits quand nos opposants directs ont des ennuis. A partir de la mi-course, suite aussi aux petits soucis de la voiture sœur, il fallut juste éviter les collisions afin de finir la course sans encombre. C'est toujours un peu décevant de s'imposer de la sorte mais le résultat n'en est pas moins des plus probants."
6 heures de Sao Paulo
Audi-Toyota, le duel reprend
30/08/2013 À 11:43
Rebellion goûte au podium
La Rebellion de l'Allemand Nick Heidfeld, du Français Nicolas Prost et du Suisse Mathias Beche a terminé troisième. "Je suis vraiment heureux de ce podium ici à Sao Paulo", a déclaré Nick Heidfeld. "Nous avons pu travailler sur différents réglages de la voiture car nous n'avions pas de concurrence chez les Privés. Nous avons appris beaucoup de choses sur la voiture et c'est un autre côté positif de ce week-end. Piloter avec d'autres pilotes et de travailler avec les ingénieurs qui ont été sur la voiture sœur dans la première moitié de la saison apporte de nouvelles perspectives pour nous. Après que la Toyota soit sortie de la piste, j'ai eu une course propre et j'ai pris plus d'attention dans les dépassements que d'habitude. Ce podium est une belle récompense pour l'équipe qui a élevé son niveau depuis les deux/trois dernières années et cela donnera plus de motivation pour les courses restantes et pour l'année prochaine."
Au championnat, Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer reprennent huit points au trio de l'Audi n°2, qui réunit Loïc Duval, Allan McNish et Tom Kristensen pour se retrouver avec un déficit de points ramené à 22 (90 points contre 112). "De toute manière, ça n'a qu'une importance relative pour nous qui sommes condamnés à signer toutes les pole positions et à gagner toutes les courses si nous voulons avoir une chance de griller nos amis de la n°2 sur le fil", remarque le pilote originaire d'Alençon.
6 heures de Spa-Francorchamps
Toyota a tremblé mais l'a emporté à Spa
03/05/2021 À 10:32
6 heures de Spa-Francorchamps
Toyota remporte la première course d'Hypercar
01/05/2021 À 17:39