Un grand nom du sport automobile va renouver avec l'endurance. Dans un communiqué jeudi, Porsche a annoncé que son comité exécutif "a donné son feu vert au développement d'un prototype LMDh. Après une longue phase d'évaluation, Porsche Motorsport a reçu pour instruction de construire une voiture basée sur les nouvelles réglementations" du World Endurance Championship (WEC) qui entreront en vigueur en 2023.

Le constructeur allemand de voitures de sport profite ainsi de la décision des responsables du World Endurance Championship (WEC) et de l'Automobile Club de l'Ouest (ACO) organisateur des 24 Heures du Mans, de créer une nouvelle catégorie de voitures qui pourront participer à la fois au championnat WEC qui comprend Le Mans mais aussi au championnat nord-américain IMSA.

WEC
Toyota dévoile son Hypercar GR010
15/01/2021 À 10:22

Un retour après 6 ans d'absence

"Ces deux championnats sont très importants pour le constructeur de Stuttgart", souligne Porsche dans un communiqué. "La nouvelle catégorie LMDh va nous permettre de nous battre pour la victoire au classement général avec des voitures hybrides dans de grandes classiques comme Le Mans, Daytona et Sebring sans devoir dépenser trop d'argent. Ce projet est extrêmement attractif pour Porsche dont l'endurance fait partie de l'ADN", a souligné Oliver Blume, PDG de Porsche AG, cité dans le communiqué. Porsche s'était retiré du championnat WEC après l'avoir remporté en 2017, enregistrant également cette année-là sa 19e victoire au Mans.

Les réglementations différentes faisaient toutefois qu'une même voiture ne pouvait participer ces dernières années au WEC et au championnat IMSA. Mais "pour la première fois depuis plus de 20 ans, il sera possible de se battre pour la victoire absolue avec des voitures identiques dans les courses d'endurance disputées dans le monde entier", a souligné Porsche. Parallèlement au développement d'une nouvelle catégorie "Hypercar" pour le WEC et le Mans à compter de 2023, le WEC, l'IMSA et l'ACO ont décidé de créer une sous-catégorie LMDh qui fera courir des voitures hybrides d'une puissance de l'ordre de 680 chevaux et d'un poids d'une tonne.

La Porsche N°2 et la Toyota N°8 lors d'essais libres à l'occasion des 24 Heures du Mans 2017.

Crédit: Getty Images

Porsche dans le sillage d'Audi

L'annonce de Porsche suit celle d'Audi, une autre marque du groupe Volkswagen, qui a annoncé fin novembre son arrivée en LMDh en 2023. Toyota et Peugeot ont pour leur part déjà annoncé qu'ils s'aligneraient dans la catégorie Hypercar mais les LMDh devraient pouvoir rivaliser avec celles-ci.

"Le fait de proposer Le Mans Hypercar et le LMDh dans la même catégorie donne aux constructeurs le luxe de choisir un concept et l'approche qui correspond le mieux à leur philosophie. L'avenir de l'Endurance promet des courses passionnantes", a réagi jeudi Pierre Fillon, président de l'ACO.

24 Heures du Mans
Une nouvelle star d'Hollywood : Michael Fassbender, l'apprentissage au Mans
22/09/2020 À 08:44
24 Heures du Mans
Le dirigeable Goodyear a plané au-dessus du Mans
21/09/2020 À 15:04