Grönholm: "Ça faisait longtemps"

Grönholm: "Ça faisait longtemps"
Par Eurosport

Le 08/08/2005 à 10:30Mis à jour

Rien de tel qu'un petit tour à la maison pour se remettre d'aplomb. Depuis son succès sur le Rallye de Finlande en août 2004, Marcus Grönholm n'avait plus goûté à la victoire. L'air du pays lui a permis de mettre fin à cette disette. Il veut maintenant ai

A le voir se balader de la sorte, difficile de croire qu'il soit resté sevré aussi longtemps. "Cela n'a pas été la victoire la plus difficile, avoue le grand Marcus. Le seul problème a été le dos de Timo Rautiainen (NDLR: son copilote, victime de douleurs dorsales). C'est ma cinquième ici, et j'en suis très heureux. Cela faisait longtemps, trop longtemps que j'attendais. Jusque-là, on se battait pour arriver à posséder une voiture efficace, les pneus aussi. Ici, tout allait."

"Si Seb est d'accord pour rester chez lui..."

S'il parle de titre, c'est uniquement de celui des constructeurs. La victoire de Grönholm, associée au podium de Markko Märtin, permet en effet à Peugeot de prendre les commandes du championnat, avec un point d'avance sur Citroën. "C'est l'objectif majeur désormais", confie le Nordique. "Voilà un résultat qui permet à l'équipe d'aborder la fin de saison avec un moral d'acier", ajoute Jean-Pierre Nicolas, patron de Peugeot Sport.

Le test allemand

La firme au lion et son pilote vedette passeront un test autrement plus probant en Allemagne, lors du prochain rallye. Même si Grönholm ne s'attend pas à caracoler en tête comme ce week-end. "Pour le moment, avec notre voiture et nos pneus, battre Loeb sur asphalte me paraît impossible, juge-t-il. L'écart est trop important. S'il pleut, on pourra être plus près de lui. Ce serait notre seule chance".

Après sa deuxième en Argentine, cette victoire confirme toutefois que Peugeot est sur la bonne voie. Moins rétive qu'en début de saison, la 307 monte en puissance. "Pour la première fois je me suis senti bien dans la voiture et si nous continuons comme cela, je suis sûr que les résultats suivront", note d'ailleurs Markko Märtin, auteur à Jyvaskyla de son meilleur rallye de la saison, au même titre que Grönholm.

0
0