La démonstration de Loeb

La démonstration de Loeb
Par AFP

Le 17/09/2005 à 16:00Mis à jour

Au volant de sa Citroën Xsara, le champion du monde Sébastien Loeb a écrasé la concurence en remportant six des sept spéciales de samedi, au pays de Galles. De quoi mériter cette nouvelle place dans l'histoire du WRC qui l'attend en devenant le premier Fr

Samedi soir, Loeb n'avait plus un adversaire à craindre. Solberg pointait à 44 sec 7 et Marcus Grönholm (Peugeot 307) à près d'une minute 30 sec. "Si j'ai 25 sec d'avance ce soir (samedi) ce sera gagné. Sauf problème mécanique bien sûr" , avait diagnostiqué le pilote Citroën avant le départ de la seconde boucle de trois spéciales de l'après-midi. L'écart était donc encore plus important.

Il est vrai que Loeb n'avait pas fait de détail, trustant tous les temps scratches de la journée (meilleur temps de sept spéciales) à l'exception de la super spéciale clôturant la deuxième journée au stade Millenium de Cardiff, et écoeurant un peu plus ses adversaires.

"Grosse chaleur"

Le Français était décidé à poursuivre sa marche en avant, distancer un peu plus ses adversaires, Solberg en tête. Dans le camp Citroën, on savait Loeb capable de parvenir à ses fins. "Seb reprendra 18 sec à Solberg cet après-midi", pronostiquait Dider Clément, ingénieur du champion du monde, avant le départ de la seconde boucle. Le technicien ne se trompait pas beaucoup. Loeb reprenait exactement 20 sec 8.

Sacre au Japon ?

S'il ne sera sans doute pas encore sacré dimanche à Cardiff, Sébastien Loeb n'en aura pas moins fait un grand pas supplémentaire vers son second titre mondial consécutif. Vainqueur dimanche devant Solberg et Grönholm, il suffira de quatre points au Français pour être couronnéau Japon dans quinze jours. Quatre points ou l'équivalent d'une cinquième place.

0
0