Fréquelin : "Une grosse déception"

Fréquelin : "Une grosse déception"
Par Citroën Racing

Le 07/03/2005 à 15:55Mis à jour

La Suède a mis à mal la superbe affichée d'entrée au Monte-Carlo. La terre mexicaine se présente sans certitude pour Citroën Sport, ce week-end, selon Guy Fréquelin. Le patron de Satory estime même que le retard sur la concurrence sera peut-être long à co

Vous avez connu un Rallye de Suède "noir". Pas seulement à cause de l'absence de neige...

Guy Fréquelin : Le résultat final reste comme une grosse déception, que je ne cherche pas à cacher. L'ampleur de cette désillusion est d'ailleurs en rapport avec ce que le déroulement de la course nous avait laissé espérer. Après dix des vingt spéciales, à la régulière, Sébastien troisième restait au contact des deux Nordiques les plus rapides et François, auteur d'une course très sûre, tenait la quatrième place. Sur le plan performances, la Xsara se montrait au niveau des meilleures, preuve que l'équipe technique avait reproduit la bonne adaptation de la voiture au terrain qui nous avait permis de l'emporter l'an dernier. Après, tout s'est enchaîné à l'envers&hellip

Avec un problème moteur pour Sébastien, le premier depuis l'Acropole 2003. Faut-il voir là une conséquence de l'obligation désormais faite aux moteurs de disputer deux rallyes ?

G.F. : Depuis l'Acropole 2003, nos Xsara ont pris 57 départs en 25 rallyes sans rencontrer de souci moteur. En essais, nos moteurs sont allés bien au-delà du kilométrage de spéciales de deux rallyes. Cependant, j'ai souligné avant Monte Carlo que nous manquions de recul en course pour juger la nouvelle réglementation, et qu'en attendant nous allions "tendre le dos" et guetter un éventuel retour de bâton. Dès le lundi suivant la Suède, nous nous sommes mis au travail pour débusquer le grain de sable qui a enrayé la marche du moteur vainqueur à Monte Carlo. Nous pensons avoir trouvé. Nous saurons à l'arrivée du Rallye de Nouvelle-Zélande si nous avons vu juste...

Vous accusez un léger retard sur les leaders des deux championnats. Quelle va être votre tactique au Mexique, où la Xsara a joué aux avant-postes en 2004 ? L'attaque, pour tenter de combler rapidement l'écart, ou bien une attitude plus patiente ?

G.F. : En raison du barème de points commun aux deux championnats, combler l'écart peut être long. La saison, elle aussi, est encore longue. Au Mexique, il est impératif pour nous que les deux voitures soient à l'arrivée. Compte tenu de ce qu'ont montré l'an passé Sébastien, Carlos&hellip et François sous d'autres couleurs, si nos deux Xsara sont à l'arrivée sans avoir connu de souci, nous pouvons espérer qu'elles soient dans les "gros points". Nous ferons les comptes à ce moment là !

0
0