En route pour le Rallye d'Italie

En route pour le Rallye d'Italie
Par Eurosport

Le 01/10/2004 à 08:45Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye d'Italie, la 13e manche du Mondial WRC. Pêle-mêle : les avis de Loeb, Sainz (Citroën) et Märtin (Ford), les enjeux pour les mécaniques et les hommes, les horaires, le chiffre...

CHIFFRE

3 : le nombre de points supplémentaires que Sébastien Loeb (Citroën) doit marquer par rapport à Petter Solberg (Subaru) pour être le deuxième champion du monde français, dix ans après Didier Auriol (Toyota).

ILS ONT DIT

Carlos Sainz (Citroën Xsara), désigné par Sébastien Loeb comme le favori de ce Rallye d'Italie 'terre' : "Quand la route est étroite, je ne suis pas le seul à être rapide ! Il [Sébastien Loeb] compte lui aussi parmi les favoris, au même titre que Marcus, Markko et Petter. Bien sûr, j'apprécie beaucoup les conditions de route étroites et donnerai de toute façon le maximum..."

L'EPREUVE EN BREF

Plaque tournante : Porto Cervo - Surface : terre - Total des 19 spéciales (7 différentes) : 384.23 km chronométrés - Parc d'assistance à Olbia, à une trentaine de kilomètres au sud de Porto Cervo.

ETAPE 1 Olbia/Porto Cervo, vendredi (158.6 km) : 6 spéciales en 2 séquences (les mêmes pneus pour 1 séquence).

ETAPE 2 Porto Cervo/Porto Cervo samedi (148 km) : 7 spéciales en 2 séquences.

ETAPE 3 Porto Cervo/Olbia , dimanche (77.7 km) : 6 ES en 1 séquence.

Pneumatiques

Les deux dessins de bande de roulement autorisés ont été choisis quatre semaines avant l'épreuve. Le quota personnel de chaque pilote (identifié par code barre, déclaré lundi 27 septembre) est de 60 pneus, dont 25 pourront être utilisés en course.

CARACTERISTIQUES ET DIFFICULTES

La Fédération internationale de l'automobile a mis l'abandon de l'asphalte du Sanremo au rang de ses choix discutables. La manche italienne se transporte de l'autre côté de la rive méditerranéenne, dans le luxe de Porto Cervo, station balnéaire préférée des Silvio Berlusconi et autres Flavio Briatore. Le décor change vraiment puisque le bitume est enterré dans cette histoire.

La réputation de l'ex-Rallye de Sardaigne, aussi connu sous l'appellation "Costa Smeralda", n'est plus à faire : Markku Alen, Henri Toivonen, Miki Biasion et Juha Kankkunen ont prêté leurs noms de vainqueurs, et plus récemment Harri Rovanperä, en 2003.


NOMINES CONSTRUCTEURS

Subaru Impreza : Solberg (NOR) et Hirvonen (FIN) - Citroën Xsara : Loeb (FRA) et Sainz (ESP) - Peugeot 307 : Grönholm (FIN) et Rovanperä (FRA) - Ford Focus : Märtin (EST) et Duval (BEL)

AUTRES ENGAGES

Schwarz (ALL/Skoda Fabia), Gardemeister (FIN/Skoda Fabia), Vouilloz (FRA/Peugeot 206), Pykalisto (FIN/Citroën Xsara), Warmbold (MC/Ford Focus), Solberg (NOR/Peugeot 206), Navarra (ITA/Subaru Impreza), Vovos (GRE/Ford Focus), Papadimitriou (GRE/Ford Focus), Benik (HON/Ford Focus)

LES 5 DERNIERS VAINQUEURS

1999 Mäkinen (Mitsubishi), 2000, 01, 02, 03 Loeb (Citroën)

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2004

1-Loeb (FRA/Citroën) 92 pts, 2-Solberg (NOR/Subaru) 64 pts, 3-Märtin (EST/Ford) 59 pts, 4-Sainz (ESP/Citroën) 55 pts, 5-Grönholm (FIN/Peugeot) 47 pts

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2004

1-Citroën 150 pts, 2-Ford 112 pts, 3-Subaru 91 pts, 4-Peugeot 76 pts, 5-Mitsubishi 17 pts

0
0